Oscars 2015: triomphe de Birdman, Julianne Moore sacrée meilleure actrice, Eddie Redmayne meilleur acteur

23/02/15 à 06:45 - Mise à jour à 24/02/15 à 16:43

Source: Belga

Le réalisateur mexicain Alejandro Inarritu a décroché dimanche l'Oscar du meilleur réalisateur pour sa comédie noire aux accents fantastiques Birdman. Julianne Moore est sacrée meilleure actrice pour sa prestation dans Still Alice et Eddie Redmayne désigné meilleur acteur pour Une merveilleuse histoire du temps. Le palmarès complet de cette 87ème édition.

Oscars 2015: triomphe de Birdman, Julianne Moore sacrée meilleure actrice, Eddie Redmayne meilleur acteur

Julianne Moore sacrée meilleure actrice pour son rôle dans Still Alice. © REUTERS

Le réalisateur mexicain Alejandro Inarritu a décroché dimanche soir l'Oscar du meilleur réalisateur pour sa comédie noire aux accents fantastiques Birdman (Lire notre critique ICI), après avoir reçu celui du meilleur scénario original. Alejandro Inarritu rivalisait avec Richard Linklater pour son ode à l'enfance Boyhood mais aussi avec Bennett Miller (Foxcatcher), Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel) et Morten Tyldum (Imitation Game).

"Je vis ce moment un peu au ralenti", a déclaré Alejandro Inarritu au moment de recevoir l'Oscar pour expliquer sa confusion teintée de joie.

Regardez son discours

Birdman raconte l'histoire de Riggan Thomson (Michael Keaton), une star sur le retour qui a connu une célébrité mondiale en interprétant un super-héros ailé, Birdman.

Il tente désespérément de ranimer une carrière qui s'est enlisée et de gagner de la crédibilité en montant à Broadway une nouvelle de Raymond Carver, "What we talk about when we talk about love" (Parlez- moi d'amour).

Julianne Moore meilleure actrice, pas de statuette pour Marion Cotillard

La comédienne Julianne Moore a remporté, pour sa part, l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation bouleversante d'une malade d'Alzheimer dans Still Alice.

Julianne Moore était également en lice face à Rosamund Pike (Gone Girl), Reese Witherspoon (Wild), et Felicity Jones (Une merveilleuse histoire du temps).

L'actrice rousse de 54 ans était nommée pour la cinquième fois de sa carrière.

"Je suis ravie que nous ayons pu braquer l'attention sur la maladie d'Alzheimer. Tant de personnes qui en souffrent se sentent isolées et marginalisées", a déclaré Julianne Moore en recevant la statuette.

Marion Cotillard, nommée pour son rôle dans Deux jours, une nuit des frères Dardenne, repart, elle, bredouille d'Hollywood.

Eddie Redmayne

Eddie Redmayne © REUTERS

Eddie Redmayne désigné meilleur acteur pour Une merveilleuse histoire du temps

Le Britannique Eddie Redmayne a remporté l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation du génie cosmologue paralysé Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps.

Il était en compétition avec Steve Carell (FoxCatcher), Bradley Cooper (American Sniper), Benedict Cumberbatch (Imitation Game) et Michael Keaton (Birdman).

"Oh mon Dieu, merci, merci, merci à l'académie. Je n'arrive pas à penser mais sachez ceci, je sais tout à fait que j'ai de la chance, j'ai de la chance. Un Oscar, wow ! ", a-t-il dit.

Après avoir dédié son prix aux personnes qui souffrent de la maladie de Charcot, une maladie neurodégénérative, l'étoile montante britannique de 33 ans, très ému, a envoyé ses pensées à la famille Hawking, une "famille exceptionnelle".

Eddie Redmayne a réalisé avec cet Oscar un triplé, ayant déjà remporté le Bafta et le Golden Globe de la même catégorie.

Une merveilleuse histoire du temps, sorti fin novembre aux États-Unis et en janvier sur les écrans européens, est avant tout l'histoire d'amour qui a uni Stephen Hawking à sa première épouse Jane Hawking, avec qui il a vécu 30 ans et eu trois enfants.

Patricia Arquette reçoit l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour Boyhood

Patricia Arquette meilleur second rôle féminin dans "Boyhood,"

Patricia Arquette meilleur second rôle féminin dans "Boyhood," © REUTERS

Patricia Arquette a reçu l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour son rôle de mère-courage dans l'ode à l'enfance Boyhood, appelant en recevant son prix à l'égalité de salaire pour les femmes aux Etats-Unis. Elle rivalisait avec Emma Stone (Birdman), Laura Dern (Wild), Keira Knightley (Imitation Game) et Meryl Streep (Into the Woods, Promenons-nous dans les bois).

L'actrice qui joue dans ce film le rôle d'une femme élevant seule ses deux enfants, avait déjà été récompensée par un Golden Globe et un BAFTA.

En recevant son prix, l'actrice a lancé : "A toutes les femmes qui ont enfanté, à tous les contribuables et à tous les citoyens de ce pays, nous nous battons pour l'égalité des droits. Il est temps pour nous les femmes, d'obtenir l'égalité salariale et l'égalité des droits aux Etats-Unis". L'actrice faisait référence autant au combat féministe "à travail égal salaire égal" qui revient régulièrement dans les campagnes des groupes de femmes qu'aux salaires des actrices, bien inférieurs à ceux de leurs camarades hommes.

Voir le plaidoyer de Patricia Arquette:

Meryl Streep, candidate malheureuse au même Oscar, a été une des premières à se lever dans la salle et lancer un "Yes!" retentissant.

L'Oscar du meilleur second rôle masculin décerné à J.K. Simmons pour Whiplash

Le prix du meilleur second rôle masculin est allé à J.K. Simmons pour son rôle d'un professeur de musique tyrannique dans Whiplash, de Damien Chazelle. Il rivalisait avec Mark Ruffalo (Foxcatcher), Edward Norton (Birdman), Ethan Hawke (Boyhood) et Robert Duvall (Le juge).

Recevant sa statuette dorée des mains de la comédienne Lupita Nyong'o, il a remercié sa femme et lancé un appel à l'assistance de penser à leurs proches: "Appelez votre maman, appelez votre papa. Si vous êtes assez chanceux pour que l'un de vos parents, ou les deux, soit encore en vie, appelez-les. Pas de SMS. Appelez-les".

Il s'agissait de la première nomination pour l'acteur américain âgé de 60 ans mais pas sa première récompense pour ce rôle. Il a en effet déjà été récompensé par un Golden Globe et un Bafta.

L'Oscar du meilleur film étranger décerné au polonais Ida

Ida, film en noir et blanc du réalisateur polonais Pawel Pawlikowski, sur une nonne qui apprend ses origines juives et part à la recherche de son passé, a remporté l'Oscar du meilleur film étranger. Il rivalisait avec le franco-mauritanien Timbuktu, qui a triomphé aux Césars vendredi, le russe Leviathan, l'estonien Tangerines et l'argentin Les nouveaux sauvages.

"Nous avons fait un film sur (...) le besoin de silence et de se retirer du monde, et nous voilà. Nous sommes au centre du bruit et de l'attention mondiale. C'est fantastique", a déclaré Pawel Pawlikowski en recevant la statuette sur la scène du Dolby Theatre d'Hollywood.

Ida, un récit intimiste, raconte l'histoire d'une jeune fille qui découvre ses origines juives dans la Pologne communiste de l'après-guerre.

Citizenfour sur Edward Snowden, désigné meilleur documentaire

Citizenfour, film coup de poing sur le lançeur d'alerte Edward Snowden, qui a révélé le programme de surveillance massif du gouvernement américain, a remporté l'Oscar du meilleur documentaire. Il a été réalisé par l'américaine Laura Poitras et édité par la française Mathilde Bonnefoy. Ce qu'Edward Snowden, poursuivi par les Etats-Unis et réfugié en Russie, "a révélé les menaces qui pèsent non seulement sur notre vie privée mais sur notre démocratie", a déclaré Laura Poitras sur la scène du Dolby Theatre. Elle était accompagnée sur scène par le journaliste Glenn Greenwald, à qui Snowden avait également fait ses révélations, et qui apparaît largement dans Citizenfour.

La coproduction belge Le chant de la mer repart bredouille, Les nouveaux héros primé

La coproduction belge Le chant de la mer (Song of the sea) du réalisateur irlandais Tomm Moore n'a pas décroché l'Oscar du meilleur film d'animation, qui est revenu à Les nouveaux héros (Big Hero 6), de Disney, primé à la surprise générale face notamment à Dragons 2 qui était donné gagnant par les pronostiqueurs d'Hollywood. La société belge Digital Graphics a notamment participé à la coloration de Song of the sea.

Les nouveaux héros, film drôle, tendre avec d'énergiques séquences d'action, met en scène un irrésistible robot-infirmier tout blanc et rond, Baymax, qui accompagne le héros Hiro et sa bande de copains scientifiques dans leurs aventures.

Ce nouvel opus de Disney a été réalisé par Don Hall (Winnie l'ourson) et Chris Williams (Bolt), et créé en partie par l'équipe de La reine des neiges. Il se passe à San Fransokyo, ville fictive hybride entre San Francisco et Tokyo, Disney manifestant ainsi clairement son intérêt pour le public asiatique.

Les gagnants de la 87e cérémonie des Oscars

Meilleure actrice: Julianne Moore, Still Alice

Meilleur acteur: Eddie Redmayne, Une merveilleuse histoire du temps

Meilleur acteur second rôle: J.K. Simmons, Whiplash

Meilleur actrice second rôle: Patricia Arquette, Boyhood

Meilleur film en langue étrangère: Ida (Pologne)

Meilleur film d'animation: Les nouveaux héros

Meilleure photographie: Emmanuel Lubezki, Birdman

Meilleurs costumes: The Grand Budapest Hotel

Meilleurs maquillages et coiffures: The Grand Budapest Hotel

Meilleure direction artistique: The Grand Budapest Hotel

Meilleur court métrage documentaire:Crisis Hotline: Veterans Press 1

Meilleur court métrage de fiction: The Phone Call

Meilleur court métrage d'animation: Festin

Meilleur mixage sonore:Whiplash

Meilleur montage sonore: American Sniper

Meilleurs effets spéciaux: Interstellar

Meilleur montage: Tom Cross, Whiplash

Meilleur documentaire:Citizenfour

Meilleure chanson: Glory, Selma

Meilleure bande originale: Alexandre Desplat, The Grand Budapest Hotel

Meilleur scénario original: Birdman

Meilleur scénario adapté: The Imitation Game

Nos partenaires