La cinéaste belge Chantal Akerman est décédée

06/10/15 à 12:49 - Mise à jour à 15:07

La réalisatrice, l'une des cinéastes belges les plus reconnues mondialement, s'est donné la mort ce lundi 5 octobre à Paris. Elle avait 65 ans.

La cinéaste belge Chantal Akerman est décédée

La réalisatrice belge Chantal Akerman, ici à Venise en 2011 pour la projection de La Folie Almayer. © REUTERS/Alessandro Garofalo

Née à Bruxelles le 6 juin 1950, Chantal Akerman ne se contentait pas d'être une des cinéastes belges les plus talentueuses et des plus reconnues mondialement. Celle dont le Jeanne Dielman 23 quai du Commerce 1080 Bruxelles (1975) reste une référence du cinéma moderne, voire moderniste (Gus Van Sant lui doit beaucoup), était également active sur la scène de l'art contemporain et de l'expérimental (qu'elle découvrit pleinement à New York dans ses jeunes années) au travers d'une création multiforme où l'image filmée n'est pas l'unique vecteur de sens et d'émotion.

On retient également de sa filmographie Je, tu, il, elle (avec Niels Arestrup, 1974), Golden Eighties (avec Lio, 1986), D'Est (avec Natalia Chakhovskaia, 1983), Nuit et jour (avec le jeune Thomas Langmann, 1991), Un divan à New York (avec Juliette Binoche et William Hurt, 1996) ou encore La Captive (avec Sylvie Testud, 2000).

Son dernier film, No Home Movie, sortait sur nos écrans le 23 septembre dernier accompagné du documentaire I Don't Belong Anywhere - Le cinéma de Chantal Akerman.

>> Lire également notre interview que Chantal Akerman nous a accordée en 2012 à l'occasion de la sortie de La Folie Almayer "si je n'avais pas fait de films, je serais en clinique psychiatrique".

En savoir plus sur:

Nos partenaires