"Encore un nouveau Spider-Man?" ou les improbables aventures de Marvel au cinéma

01/04/15 à 18:08 - Mise à jour à 20:24

Sony et Marvel Studios ont annoncé collaborer sur une nouvelle version de Spider-Man pour 2017 et annulent du coup le Amazing Spider-Man 3 de Marc Webb. Alors que les rumeurs sur l'interprète de Peter Parker vont bon train, on revient sur les relations compliquées entre Marvel et le cinéma.

"Encore un nouveau Spider-Man?" ou les improbables aventures de Marvel au cinéma

"Allez, encore une fois..." © Robin Sel

On a à peine eu le temps de s'habituer à Andrew Garfield qu'il passe déjà à la trappe. Afin de pouvoir faire rencontrer l'homme-araignée et Captain America sur le grand écran, Sony a dû annuler ses projets pour collaborer avec Marvel Studios et repartir encore une fois à zéro avec Peter Parker. Un peu compliqué? Les aventures de Marvel au cinéma le sont.

Cette année, deux films adaptés des bandes dessinées de l'éditeur de comics sortiront sur nos écrans. Fin avril, Avengers: L'Ere d'Ultron, la suite de l'autre, produit par les studios Marvel, et en août, Les Quatre fantastiques, reboot (encore un!) des deux daubes sorties respectivement en 2005 et 2007, mais produites par la Fox cette fois. Pour comprendre pourquoi Marvel ne produit pas tous les films basés sur ses super-héros, revenons au début. Attention, il va falloir s'accrocher.

Des petites cases au grand écran

En 1993, Marvel Entertainment est essentiellement éditeur de bandes dessinées et producteur de dessins animés. Après divers rachats de sociétés et restructurations, Marvel lance Marvel Films, une division qui devra gérer ses studios d'animation et les diverses adaptations audiovisuelles de leurs propriétés. C'est à cette époque que seront développés les dessins animés avec lesquels les enfants des années 90 ont grandi, comme Spider-Man, l'homme-araignée ou X-Men.

Trois ans et quelques autres restructurations plus tard, Marvel Films devient Marvel Studios, appellation que le studio a toujours aujourd'hui. Le but de l'époque: la pré-production d'adaptations cinématographiques (faire écrire le script, trouver un réalisateur et le casting...) et réaliser des partenariats avec de grands studios de cinéma. C'est à cette époque que Marvel va céder beaucoup des droits de ses bandes dessinées à diverses sociétés de production, puisqu'ils n'ont pas les moyens de les produire eux-mêmes. Notamment, les X-Men et les Quatre Fantastiques à 20th Century Fox, Hulk à Universal Pictures et Spider-Man à Sony via Columbia Pictures.

Ces contrats contiendront une clause simple mais qui jouera un rôle important par la suite: les sociétés de productions ne gardent ces droits d'adaptation que si elles s'en servent pour sortir des films régulièrement. Si après quelques années (on ne sait pas combien exactement), le studio n'exploite pas une licence dont elle a les droits, ceux-ci reviennent à Marvel Studios.

Les vampires et les mutants lancent le mouvement

Le premier film, en 1998, sera l'adaptation d'une bande dessinée Marvel méconnue: Blade, produit par New Line Cinema. Wesley Snipes y interprète le rôle-titre, un vampire chasseur de vampire. Ensuite en 2000, c'est au tour de la Fox d'amener les X-Men sur les écrans, devant la caméra de Bryan Singer. Deux succès dans les salles et la preuve dont Marvel avait besoin que les adaptations de super-héros plaisent aussi au grand public. Sony enchaînera en 2002 avec l'adaptation de Spider-Man par Sam Raimi, avec Tobey Maguire dans le rôle-titre.

Ces 3 films ayant rapporté des centaines de millions de dollars chacun, ils auront chacun deux suites, des réussites commerciales même si les critiques n'étaient pas toujours positives.

En 2004, une dizaine de films basés sur les héros de l'éditeur de comics sont sortis, dont d'énormes succès, et plusieurs autres doivent sortir en 2005 ou sont en développement. Mais Marvel se rend compte qu'ils n'a que peu d'impact créatif sur ses propriétés, que les studios font relativement ce qu'ils veulent de leurs héros et surtout, qu'ils ne touchent pas grand-chose sur les énormes bénéfices que génèrent ces films. A titre d'exemple, sur les recettes des deux premiers Spider-Man s'élevant à plus de 3 milliards de dollars, d'après une étude de Lehman-Brothers relayée par Fortune, Marvel n'aurait touché que 62 millions.

L'éditeur au logo rouge va donc faire les démarches afin d'avoir des fonds pour pouvoir produire leurs films eux-mêmes en gardant donc la main sur l'aspect créatif et une grande partie des bénéfices, films qui seront distribués par Paramount Pictures. Mais leurs super-héros les plus connus sont déjà dans les mains de leurs anciens partenaires et désormais concurrents. Ils vont donc tenter de développer des films sur les héros qu'il leur reste, tout en tentant de récupérer certains droits.

Sur 2005 et 2006, les droits de Hulk, Thor, Iron Man et la Veuve Noire, cédés auparavant à divers studios, leur reviendront grâce à la fameuse clause citée plus haut, rendant leur catalogue de héros un peu plus fourni.

Les débuts du Marvel Cinematic Universe

Les vrais débuts des studios Marvel en tant que producteur de film débuteront en mars 2007, avec l'arrivée de Kevin Feige et le début du tournage d'Iron Man. Déjà producteur associé ou exécutif de l'ensemble des films Marvel depuis X-Men, Feige sera le véritable cerveau à la base du succès de Marvel Studios.

Dans les bandes dessinées, les personnages Marvel appartiennent tous au même univers: ils s'entraident, forment des équipes ou s'affrontent. Et Feige, en tant que producteur, va transposer ce concept au cinéma: tous les films du studio se passeront dans un même univers, excluant donc les super-héros dont les droits ne leur appartiennent pas. Tant pis pour Spider-Man et les X-Men.

A partir de 2008, chaque film du studio présente donc un personnage et son histoire (Iron Man 1 & 2, The Incredible Hulk, Thor, Captain America) mais fait aussi avancer tout doucement une intrigue parallèle qui les relient. Celle-ci aboutira à la création des Avengers, une équipe réunissant tous les super-héros des films précédents, affrontant un ennemi commun. Et c'est le carton plein. Le film le moins populaire de la série a rapporté plus de 250 millions de dollars et The Avengers dépassera même le milliard et demi!

Aujourd'hui, Kevin Feige est toujours à la tête des studios Marvel et continue d'employer sa recette miracle. Après Iron Man 3, Thor: Le Monde des ténèbres et Captain America: Le Soldat de l'hiver, la deuxième réunion des Avengers est prévue pour le 22 avril. Et Marvel a déjà tout prévu jusque 2019!

Ligne du temps des projets Marvel

Ligne du temps des projets Marvel © Marvel

Et Spider-Man dans tout ça?

Parallèlement à l'univers de Marvel Studios, Sony a donc sorti les 3 Spider-Man de Sam Raimi et préparait le quatrième. Suite à de nombreuses difficultés, Columbia Pictures a préféré ne pas poursuivre la trilogie originale, mais de créer une nouvelle série de films à partir de 2012, The Amazing Spider-Man, avec un nouveau réalisateur, des nouveaux acteurs, etc. De la sorte, Sony évite de sortir un quatrième Spider-Man dont le développement devenait difficile mais peut continuer de faire des films sur l'homme-araignée.

Avance rapide jusqu'à aujourd'hui. Columbia Pictures a sorti deux Amazing Spider-Man et avait prévu un troisième pour 2017. Marvel Studios, eux, ont prévu Captain America: Civil War pour mai 2016. Civil War est une histoire importante dans les bandes dessinées Marvel puisqu'elle réunit presque l'entièreté des super-héros dans, comme son nom l'indique, une guerre civile.

D'un côté, Marvel Studios se disent que ça serait pas mal d'y faire apparaitre Spider-Man puisqu'il joue un grand rôle dans cette guerre civile, mais on ne veut pas que ça soit le Amazing Spider-Man de Marc Webb, interprété par Andrew Garfield. De l'autre côté, chez Sony, on se dit que ça ne serait pas plus mal de profiter du succès des films Marvel Studios mais on ne va pas abandonner ses droits sur Spider-Man pour autant.

Les deux parties ont donc trouvé un accord. Spider-Man apparaitra dans les films de l'univers Marvel Studios, dont Civil War mais Sony fera un nouveau reboot de Spider-Man, avec une nouvelle équipe et Kevin Feige à la production.

Ouf! On y sera arrivé! Donc oui, encore un nouveau Spider-Man, uniquement pour que l'homme araignée puisse aller s'amuser avec Iron Man et Captain America. Et comme toutes ces histoires de droits d'adaptations sont assez compliquées, remercions le site The Geek Twins pour ce diagramme qui résume un peu tout. (Si vous vous demandez pourquoi deux personnages apparaissent dans les films X-Men et dans Avengers 2, c'est une autre histoire compliquée, ça sera pour une autre fois. Aujourd'hui, on a dit qu'on parlait de Spider-Man!)

Visual Guide to Marvel Character Movie Rights

Visual Guide to Marvel Character Movie Rights © thegeektwins.com

Nos partenaires