Critique ciné: Turist, l'audace tranquille

27/01/15 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Focus

DRAME | Remarqué au festival de Cannes, le Turist de Ruben Ostlund marque ce début d'année. Le cinéaste suédois creuse sous la surface, quitte à faire mal.

Critique ciné: Turist, l'audace tranquille

Turist (Force majeure en VF) © DR

L'avalanche était provoquée. Elle s'est arrêtée au pied du restaurant d'altitude, non sans causer un mouvement de panique parmi les clients attablés en terrasse. Emma n'a pensé qu'à protéger ses enfants. Mais Tomas, le père, a très piteusement pris la fuite. "Tout va bien, nous n'avons rien", dira-t-il ensuite. Mais pour Emma, le réflexe égoïste de son mari a créé un choc, et un doute qui va progressivement transformer les vacances au ski de la petite famille suédoise en épreuve de vérité... Auteur du formidable et glaçant Play, Ruben Ostlund signe avec Turist un drame intimiste prenant comme un thriller. Un film posant des questions existentielles et morales comme ceux du plus grand des cinéastes suédois, Ingmar Bergman. On pense aussi un peu à Michael Haneke, pour la lucidité aiguë d'un regard fixant une réalité dérangeante. Mais Ostlund affiche son propre style, sa propre maîtrise, son propre sens de l'humain, dans un film qui le place au rang des réalisateurs qui comptent.

  • DE RUBEN OSTLUND. AVEC JOHANNES BAH KUHNKE, LISA LOVEN KONGSLI, CLARA WETTERGREN. 1H58. SORTIE: 28/01.

En savoir plus sur:

Nos partenaires