Critique ciné: The Visit, d'une redoutable efficacité

10/11/15 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Focus Vif

HORREUR | Chez M. Night Shyamalan, le quotidien, la surface des choses sont toujours trompeurs, comme dans The Sixth Sense, Unbreakable, Signs et The Village.

Critique ciné: The Visit, d'une redoutable efficacité

The Visit, de M. Night Shyamalan © DR

Leur maman, qui les élève seule après le départ de leur père, avait quitté ses propres parents à l'âge de 19 ans, dans des circonstances dramatiques. Elle ne les a jamais revus. Et quand ils lui demandent de pouvoir accueillir, l'espace d'une semaine, Becca (15 ans) et Tyler (13 ans), elle n'est pas très chaude. Mais les enfants veulent aller voir ce papy et cette mamy fermiers, qu'ils n'ont jamais connus. L'aînée compte en profiter pour tourner un petit documentaire, espérant ainsi réconcilier sa mère avec l'épisode le plus sombre de son passé...

Chez M. Night Shyamalan, le quotidien, la surface des choses sont toujours trompeurs. Comme dans The Sixth Sense, Unbreakable, Signs et The Village, l'indéterminé, l'angoisse qui l'accompagne, s'insinuent dans l'image bien plus subtilement qu'ils ne le font dans le tout-venant de la production horrifique. The Visit en offre une nouvelle preuve, transcendant le modus operandi si rabâché depuis quelques années du faux docu façon Paranormal Activity... dont le producteur Jason Blum est pour l'occasion et paradoxalement l'associé de Shyamalan!

Ce que dit The Visit sur le cinéma, en sous-texte, est passionnant. Et le premier degré du suspense horrifique y est d'une redoutable efficacité. Le natif de Mahé, en Inde, signe son meilleur film depuis des années, osant des ruptures de ton comiques pour nous ramener d'autant plus fort à l'essentiel, qui est la peur. Avec un supplément d'émotion qu'on n'attendait peut-être plus, et un plaisir de filmer terriblement communicatif. The Visit après Crimson Peak: le cinéma de l'étrange et du grand frisson se porte merveilleusement bien en cette fin d'année!

DE M. NIGHT SHYAMALAN. AVEC OLIVIA DEJONGE, ED OXENBOULD, DEANNA DUNAGAN. 1H34. SORTIE: 11/11.

Nos partenaires