Critique ciné: The Taking of Deborah Logan, Alzheimer et épouvante

03/02/15 à 15:00 - Mise à jour à 15:01

Source: Focus

FANTASTIQUE/HORREUR | The Taking s'inscrit dans la ligne du faux documentaire inaugurée (pour le genre horrifique) par The Blair Witch Project et ensuite magnifiée par REC.

Critique ciné: The Taking of Deborah Logan, Alzheimer et épouvante

The Taking of Deborah Logan © DR

Certains trouveront de fort mauvais goût l'idée d'associer le drame bien réel de la maladie d'Alzheimer à une histoire de possession, dans le cadre d'un petit film d'épouvante sans autre ambition que celle de créer le malaise, le suspense et la peur. The Taking s'inscrit dans la ligne du faux documentaire inaugurée (pour le genre horrifique) par The Blair Witch Project et ensuite magnifiée par REC. Sans atteindre aucun sommet, il remplit son contrat avec le spectateur avide de sensations étranges et de terreur rampante. Jill Larson, actrice de télé vue dans le Shutter Island de Scorsese, génère par son seul jeu quelques mémorables frissons...

  • D'ADAM ROBITEL. AVEC JILL LARSON, ANNE RAMSAY, MICHELLE ANG. 1H30. SORTIE: 04/02.

Nos partenaires