Critique ciné: Loin des hommes, tendu et intègre

03/02/15 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Focus

DRAME | Viggo Mortensen et Reda Kateb forment un mémorable duo dans un film tendu, intègre, s'inscrivant dans l'Histoire mais à hauteur d'Homme.

Critique ciné: Loin des hommes, tendu et intègre

Viggo Mortensen et Reda Kateb dans Loin des hommes © DR

L'hiver est glacial, en cette année 1954, dans l'Atlas algérien. Les échos de la rébellion parviennent de la vallée aux montagnes où travaille un instituteur français dévoué à son métier. Daru va voir des hommes armés lui amener un paysan accusé de meurtre. A charge pour lui de l'escorter pour le remettre aux autorités avant que les villageois n'appliquent sur lui la loi du sang, ou que des colons revanchards ne le prennent pour cible... Viggo Mortensen et Reda Kateb forment un mémorable duo dans un film tendu, intègre, s'inscrivant dans l'Histoire mais à hauteur d'Homme. Avec des résonances échappant au temps de son sobre et singulier récit.

  • DE DAVID OELHOFFEN. AVEC VIGGO MORTENSEN, REDA KATEB, DJEMEL BAREK. 1H41. SORTIE: 04/02.
  • Dans le Focus du 30 janvier, l'interview/portrait de Reda Kateb.

Nos partenaires