[Critique ciné] L'Homme qui voulait détruire le secret bancaire, un portrait réussi

23/03/16 à 11:55 - Mise à jour à 11:59

Source: Focus Vif

DOCUMENTAIRE | Un portrait éclairant de l'ex-banquier suisse Rudolf Elmer devenu lanceur d'alerte contre les paradis fiscaux.

[Critique ciné] L'Homme qui voulait détruire le secret bancaire, un portrait réussi

L'Homme qui voulait détruire le secret bancaire (A Leak in Paradise), de David Leloup. © DR

On ne peut diriger l'agence d'une importante banque privée suisse aux... îles Caïman sans savoir bien des choses. Rudolf Elmer a travaillé de 1994 à 2002 pour la Julius Baer Bank & Trust Companydans ce petit paradis fiscal qu'est le territoire d'outre-mer du Royaume-Uni dans les Caraïbes, 45.000 habitants et nettement plus de sièges (souvent fictifs) de sociétés offshore, sans oublier une flotte abondante de navires bénéficiant d'un pavillon de complaisance... Aujourd'hui, les responsables politiques locaux négocient -sans trop se presser- des accords d'échange de renseignements fiscaux avec différents pays. Rudolf Elmer n'aura pas attendu cette montée de scrupules dans un monde devenu réceptif au scandale des fortunes soustraites à l'impôt. En 2008, six ans après sa démission du Julius Baer Group, le fameux site Web de Julian Assange WikiLeakscommençait la publication d'une masse de documents révélant les vilains petits et grands secrets entourant une mécanique d'évasion fiscale pratiquée aux frontières de la légalité, voire au-delà. Elmer avait transmis cette brûlante matière, après l'avoir emportée sur des disquettes, au risque de poursuites qui n'avaient pas tardé à s'abattre sur lui, avec à la clé une arrestation suivie de 30 jours de détention dès 2005. Et une condamnation par la justice suisse en janvier 2011.

Insider

La figure de ce lanceur d'alerte ne pouvait qu'intéresser le journaliste belge indépendant David Leloup, lui-même traîné devant les tribunaux pour diffamation par un proche de Nicolas Sarkozy suite à la parution (en 2010) sur le site Rue89 de son enquête intitulée Sérigny, conseiller de Woerth, ange du paradis fiscal panaméen. Vainqueur en appel comme en première instance, le Verviétois s'est chevillé aux pas de Rudolf Elmer, recréant son parcours et recueillantses explications pour un documentaire qui vaut assurément le détour. Le film est factuel, ayant le souci légitime de présenter le plus clairement possible des informations riches de sens, qui éclairent un débat toujours intense entre ceux qui feignent de tout changer... pour que rien ne change (même la Belgique est un paradis fiscal pour certains contribuables étrangers!), et les emmerdeurs patentés persistant à réclamer l'application d'une fiscalité identique pour tous.

L'Homme qui voulait détruire le secret bancaire est aussi et surtout un portrait réussi. Celui d'un homme en rupture de milieu, mal à l'aise dans sa position de supposé héraut (voire pour certains héros) d'une cause louable. Celui aussi d'un être tourmenté, lassé de combattre le système, et dont les ambiguïtés affleurent par moments. Pas si loin au fond -mais le charisme de Russell Crowe en moins- du lanceur d'alerte révélant les manoeuvres de l'industrie du tabac mis en scène par Michael Mann dans son fascinant The Insider...

DE DAVID LELOUP. AVEC RUDOLF ELMER. 1H16. SORTIE: 23/03.

LIRE AUSSI L'ARTICLE SUR LES LANCEURS D'ALERTE DANS LE VIF DE CETTE SEMAINE.

Nos partenaires