Critique ciné: Attila Marcel

05/11/13 à 14:52 - Mise à jour à 14:53

Source: Focus Vif

COMÉDIE DRAMATIQUE | "Les souvenirs, c'est comme les poiscailles: ça vit caché au fond de l'eau." Paul (Guillaume Gouix) en sait quelque chose, lui qui n'a gardé en mémoire que quelques nébuleuses réminiscences de ses parents trop tôt décédés.

Critique ciné: Attila Marcel

Attila Marcel - Guillaume Gouix © DR

Trentenaire taiseux et solitaire, virtuose du piano féru de chouquettes, il vit chez ses deux tantes (Hélène Vincent et Bernadette Lafont, dans son dernier rôle), professeurs de danses d'un autre temps. Prisonnier de la routine et d'un quotidien sous cloche, Paul a grandi sans jamais vraiment vivre. Jusqu'au jour où il débarque chez la voisine, l'excentrique madame Proust (Anne Le Ny), pour y manger des... madeleines d'un genre particulier.

Pour son premier film en prises de vue réelles, Sylvain Chomet (Les Triplettes de Belleville, L'Illusionniste) ne perd rien de la douce fantaisie et de la fascination rétro qui habitaient ses réalisations animées. L'enfance et son coffre à jouets, une narration en léger décalage, un personnage tout droit sorti du cinéma des premiers temps: pour un peu, on se croirait chez Jean-Pierre Jeunet. Sauf que Chomet ne cherche jamais l'effet cartoon, le gadget pour le gadget, laissant plutôt infuser patiemment tendresse et mélancolie dans son récit ouaté. Pour un film qui, sous une apparente nonchalance, affiche une belle liberté de ton, et ose même une poignée d'incursions dans la comédie musicale le temps de quelques scènes enchantées. Une réussite.

  • COMÉDIE DRAMATIQUE DE SYLVAIN CHOMET. AVEC GUILLAUME GOUIX, ANNE LE NY, BERNADETTE LAFONT. 1H46. SORTIE: 06/11.

Nos partenaires