[Critique ciné] A Family Affair, une expérience intense

03/05/17 à 14:32 - Mise à jour à 10/05/17 à 16:07
Du LeVif Focus du 05/05/17

DOCUMENTAIRE | Le film de Tom Fassaert émarge du genre désormais établi du film documentaire d'itinéraire familial et intime.

[Critique ciné] A Family Affair, une expérience intense

"Je suis le fils d'une mère portant un masque." Les mots du père de Tom Fassaert expriment un sentiment profond, et aussi un mystère qui engendre chez le fils cinéaste le désir d'y consacrer un film. Qui est donc vraiment cette grand-mère qui soudain l'invite à la rejoindre en Afrique du Sud, où elle vit depuis des décennies? Qui est cette Marianne Hertz, ex-mannequin vedette des années 50 reconvertie en chef d'entreprise au pays de l'apartheid et de Mandela? Tom s'envole vers Le Cap, où habite l'encore vaillante octogénaire. Son séjour chez elle sera source de révélations mais aussi de malaise...

A Family Affair émarge du genre désormais établi du film documentaire d'itinéraire familial et intime, dont le merveilleux Quand je serai dictateur de Yaël André, et avant lui le non moins passionnant Le Rêve de Gabriel d'Anne Lévy-Morelle, sont les plus lumineux exemples. Tom Fassaert filme le présent mais puise aussi et surtout dans le trésor d'archives personnelles né de l'habitude prise par son père et avant lui son grand-père de filmer les leurs en quasi permanence. De cette matière abondante et complexe, le réalisateur néerlandais tire un film fascinant, riche en émotions contradictoires et en moments troublants. Le portrait de Marianne devient une exploration chorale où les enjeux familiaux et simplement humains résonnent avec une force singulière. Le documentaire à la première personne ne cesse décidément de nous offrir des expériences intenses, plus riches souvent qu'un cinéma de fiction se contentant de ronronner en ressassant les plus prévisibles formules!

De Tom Fassaert. Avec Tom Fassaert, Robert Fassaert, Marianne Hertz. 1h50. Sortie: 04/05. ***(*)

Nos partenaires