Cinéma belge francophone: cherchez les femmes

22/01/18 à 11:40 - Mise à jour à 23/01/18 à 15:35

Quatre mois après les débuts de l'affaire Weinstein, huit mois après l'appel de 125 réalisatrices belges pour une meilleure représentation de leur genre, un an après la dernière étude consacrée au sujet en Belgique francophone, nous faisons le point sur la place des femmes dans le septième art belge avec une dizaine d'entre elles.

"Tournez mesdames!": ce slogan, utilisé par l'ASBL Elles tournent pour la dixième édition de leur festival 100% féminin qui débute le 25 janvier, a été prononcé en 1914 par Alice Guy, la première cinéaste de l'histoire du septième art. Oubliée dans les récits du passé au profit des frères Lumière et de George Méliès, cette réalisatrice reste pourtant incontournable. Et sa place minime dans l'histoire collective est, encore aujourd'hui, un bon reflet de la situation des femmes devant et derrière la caméra, mais aussi dans les festivals. À Cannes, entre 2013 et 2016, seulement 10% de longs métrages conçus par des femmes ont été sélectionnés en compétition officielle. Et du côté des Palmes d'or, Jane Campion reste la seule à avoir "gagné" cette distinction depuis la création du festival en 1946. "Gagné" parce qu'elle a dû tout de même partager son prix décerné en 1993 pour The Piano avec Chen Kaige pour Adieu ma concubine... Quand on passe aux festivals hors-Europe, l'égalité est parfois encore plus lointaine, comme le raconte Daphné Patakia, jeune actrice gréco-belge rencontrée à Bruxelles au Festival du Cinéma Méditerranéen: "J'ai été jurée au festival de Bosphorus, à Istanbul et nous avons vu dix films en compétition. Parmi tous ces longs métrages, il y avait seulement un rôle féminin, c'était impressionnant. Les autres se limitaient à des positions de mamans ou d'amoureuses pour seulement quelques scènes. On devait donner le prix de la meilleure actrice mais la décision a été facile à prendre... C'est important d'avoir de vrais rôles de femmes, qu'elles apportent quelque chose à l'histoire. La question n'est pas seulement celle de la quantité mais surtout de la qualité."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires