Berlinale : Ours d'or du meilleur film à "Taxi" de l'Iranien Jafar Panahi

14/02/15 à 21:00 - Mise à jour à 21:06

Source: Belga

L'Ours d'or du meilleur film de la 65e Berlinale a été décerné samedi à "Taxi" du cinéaste iranien dissident Jafar Panahi, sous le coup d'une interdiction de travailler dans son pays et de voyager à l'étranger.

Berlinale : Ours d'or du meilleur film à "Taxi" de l'Iranien Jafar Panahi

© Belga

Sa chronique de la société iranienne, à travers les déambulations d'un chauffeur de taxi, a été très applaudie dans un festival réputé sensible au sujets politiques. "Les contraintes obligent souvent les conteurs à faire du meilleur travail mais ces limites peuvent parfois être si oppressantes qu'elles détruisent un projet ou abîment l'âme de l'artiste", a déclaré le président du jury de la Berlinale, le réalisateur américain Darren Aronofsky.

"Plutôt que de laisser détruire son esprit et d'abandonner, plutôt que de se laisser envahir par la colère et la frustration, Jafar Panahi a écrit une lettre d'amour au cinéma", a-t-il ajouté, estimant que son film était "rempli de l'amour qu'il porte à son art, à sa communauté, à son pays et à son public".

Le jury a également tenu à décerner deux Ours d'argent du meilleur réalisateur: l'un est allé au Roumain Radu Jude pour "Aferim", road movie historique en noir et blanc dans l'Europe de l'Est de 1835, et l'autre à la Polonaise Malgorzata Szumowska pour "Body", qui met en scène un médecin légiste et sa fille anorexique dans une reflexion sur le corps et la relation qui l'unit à l'esprit.

Les Ours d'argent saluant les meilleurs interprètes féminin et masculin sont venus récompenser les performances des deux acteurs britanniques de "45 years", Charlotte Rampling et Tom Courtenay. Ils y incarnent Kate et Geoff, couple vieillissant qui s'apprête à célébrer son 45e anniversaire de mariage, lorsque un évènement vient faire vaciller les certitudes.

Un grand Prix du Jury est allé au réalisateur chilien Pablo Larrain pour son film "El Club", plongée dans les traumatismes du Chili à travers l'étude d'une communauté religieuse déstabilisée par un scandale.

Le cinéma sud-américain se trouvait également mis à l'honneur grâce à l'Ours d'argent du meilleur scénario pour "Le Bouton de Nacre" de l'autre réalisateur chilien de la sélection Patricio Guzman et le Prix Alfred Bauer récompensant chaque année "un film qui ouvre de nouvelles perspectives dans l'art cinématographique" pour "Ixcanul", premier film du Guatémaltèque Jayro Bustamante.

Le jury, qui comptait notamment dans ses rangs l'actrice française Audrey Tautou, a par ailleurs tenu à saluer deux films pour la qualité de leur photographie, au titre de leur "contribution artistique exceptionnelle". Il s'agit de "Victoria" de l'Allemand Sebastian Schipper (directeur de la photographie: Sturla Brandth Grovlen), et "Pod Electricheskimi Oblakami" (Under electric Clouds) d'Alexei Guerman Junior (responsables de la photo: Evgeniy Privin et Sergey Mikhalchuk).

En savoir plus sur:

Nos partenaires