A Hijacking (Kapringen)

09/07/13 à 10:04 - Mise à jour à 11:05

DRAME | De Borgen à Jagten, Tobias Lindholm s'est taillé une solide réputation de scénariste avant de réalisar, avec A Hijacking, un drame âpre et sec, dans le sillage d'un bateau danois détourné dans l'Océan Indien.

A Hijacking (Kapringen)

A Hijacking - Pilou Asbaek © DR

Scénariste réputé -on lui doit aussi bien la série Borgen que The Hunt de Thomas Vinterberg-, Tobias Lindholm s'affirme, avec A Hijacking (Le détournement), comme un cinéaste à suivre. L'histoire débute lorsqu'un cargo danois tombe sous le contrôle de pirates dans l'Océan indien. Pour l'équipage commence alors une épreuve d'autant plus douloureuse que sans issue prévisible: les discussions qui s'ouvrent entre les ravisseurs somaliens et le président de la compagnie maritime afin d'obtenir la libération des otages s'enlisent rapidement en effet, tant les points de vue semblent difficilement conciliables, comme lors de quelque négociation commerciale mal engagée.

De cette situation de crise, le réalisateur tire un drame âpre et tendu, où l'expectative l'emporte bientôt sur l'action. Passant du cargo au bureau des négociateurs au fil de la litanie des jours qui s'égrènent, A Hijacking semble en effet prendre la mesure d'un temps n'en finissant plus de s'étirer, jusqu'à l'insoutenable. Adoptant une approche d'un réalisme rigoureux jusqu'à la sécheresse, Lindholm signe un film aussi fort qu'objectivement secouant. Chargé d'amertume, aussi, comme si, levant un coin du voile sur une réalité mal connue, il livrait la chronique d'une déshumanisation en marche, conclusion d'un marché de dupes cruel.

DRAME DE TOBIAS LINDHOLM. AVEC PILOU ASBAEK, SOREN MALLING, DAR SALIM. 1H39. SORTIE: 03/07.

Nos partenaires