Namur: l'Art urbain investit la ville

14/04/15 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Belga

Dans le cadre d'un projet d'ouverture à l'art, de redynamisation et de coloration du paysage urbain, la Ville de Namur lance sa quatrième fresque urbaine. C'est Alice Janne, jeune artiste de la région, qui a été choisie pour réaliser l'oeuvre.

Namur: l'Art urbain investit la ville

Alice Janne, 29 ans. Rue du Beffroi à Namur. © Amaury De Pierpont

Motifs colorés et mathématiques inspirés de papiers ramassés au sol. Voilà ce qui ornera le mur -pour l'instant presque totalement vierge- de la façade arrière d'un magasin rue du Beffroi à Namur. L'artiste se nomme Alice Janne et est diplômée de l'Ecole de Recherche graphique (ERG) de Bruxelles. Cette Namuroise réalise depuis 2008 des installations de peintures et sculptures à partir d'objets et de papiers qu'elle ramasse en rue. "Pour le moment, la façade choisie est borgne et toutes les fenêtres sont occultées par des panneaux blancs, explique l'artiste. Cela donne un caractère un peu sinistre à cette ruelle qui pourrait être plus joyeuse, d'où notre idée de réaliser cette fresque à cet endroit-là. Il y a des bancs juste à côté et en face, cela donnerait un sentiment plus intime, chaleureux et plus culturel à cette impasse, et apporterait une dimension vivante. Je vais composer un univers avec l'architecture des fenêtres et des portes, en jouant avec divers motifs colorés basés sur mes archives de papiers et objets récoltés par terre."

Depuis 2012, trois fresques du genre ont été réalisées. Le projet rappelle également celui de "Tricot urbain" l'automne dernier avec l'oeuvre en tricot de 260 mètres carrés sur la façade de l'hôtel de ville. Ces fresques urbaines s'intègrent dans un projet global dans le cadre d'une collaboration entre l'ASBL GAU Namur (Gestionnaire du centre-ville) et l'ASBL Lieux-Communs, une plateforme artistique namuroise.

Cette initiative s'inscrit dans une volonté de "faire découvrir l'art contemporain à un large public, via des expositions et événements dans des lieux souvent patrimoniaux, comme le Parlement wallon ou l'église Saint-Loup, mais aussi d'intégrer l'art de manière permanente dans la ville", précise Guy Malevez, président de l'ASBL Lieux-Communs. L'oeuvre permettra également de redonner des couleurs à certaines parties de la ville et ainsi d'éviter des dégradations volontaires de l'espace urbain.

Une nouvelle fresque est attendue près de l'aile Eden de l'hôtel de ville, le permis ayant été octroyé voici quelques semaines.

L'oeuvre d'Alice Janne sera visible d'ici quelques semaines, rue du Beffroi à Namur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires