20/11/17 à 10:00 - Mise à jour à 22/11/17 à 09:05

Musée de la photographie de Charleroi vs Musée de la photographie de Bruxelles: "Ce n'est pas un plagiat, ce n'est pas du vol"

Le Musée de la photographie de Charleroi réclame au Recyclart 500 euros par utilisation du nom Musée de la photographie de Bruxelles, son exposition nomade installée au Wiels depuis septembre. Plus de 500 photographes, commissaires d'expo et acteurs du monde de la photographie s'insurgent dans une lettre ouverte que voici.

Musée de la photographie de Charleroi vs Musée de la photographie de Bruxelles: "Ce n'est pas un plagiat, ce n'est pas du vol"

Le Musée de la Photographie de Bruxelles © DR/Wiels

[MISE À JOUR] La réponse du Musée de la photographie de Charleroi en fin d'article.

Lettre ouverte au Musée de la Photographie Charleroi de la part de photographes, commissaires d'exposition et acteurs du monde de la photographie

Le 29 juin 2017, le centre bruxellois d'art Recyclart a lancé ses activités estivales. Le projet Musée de la Photographie de Bruxelles / Museum van de Fotografie van Brussel en est le fer de lance. C'est une exposition nomade constituée de plus de 100 petites boîtes en bois. Chaque boîte abrite un photographe différent. C'est la première fois qu'autant de jeunes photographes confirmés sont réunis dans une seule et même exposition. Les visiteurs s'emparent de chaque boîte et découvrent seuls le travail des artistes sans savoir à l'avance à quel photographe correspond la boîte qu'ils vont ouvrir.

Dès l'ouverture, le Musée de la Photographie Charleroi réagit avec un courrier officiel pour s'opposer à l'utilisation du titre "Musée de la Photographie". Nous, les photographes présents ce 29 juin, mais aussi le public présent sommes amusés par la manoeuvre: l'institution qu'est le Musée de la Photographie Charleroi serait inquiétée par une initiative créative d'une envergure aussi limitée? Cette dernière a été lancée par Vincen Beeckman (l'inspiration derrière les projets de quartier du Recyclart et lui-même photographe) dans le cadre de ses fonctions au Recyclart avec comme objectif de montrer la photographie d'une manière libre, démocratique et simple. C'est bien l'amour de la photographie qui est au centre de ce projet.

Le Musée de la Photographie de Bruxelles / Museum van de Fotografie van Brussel a continué à travailler d'arrache-pied: les boîtes ont été placées là où elles étaient les bienvenues, là où le musée nomade était invité. Au Centre d'art contemporain Wiels, dans les rues de Bruxelles, et à la Koninklijke Academie d'Anvers, entre autres. Ce faisant, le Musée de la Photographie de Bruxelles / Museum van de Fotografie van Brussel a souhaité élargir la définition du mot "musée". Il évolue dans un circuit alternatif et n'a aucune ambition de se positionner comme musée de la photographie reconnu comme tel. Au contraire, le projet veut rassembler dans un même endroit, un lieu public, des oeuvres d'art d'une façon originale et les présenter à un (nouveau) public.

Comme un musée, pourrait-on penser. Bien sûr, mais autrement. Pour un autre public, alternatif et avec une sélection de photographies autre, alternative elle aussi (le Larousse définit le mot alternatif comme "une solution de remplacement, de rechange par rapport à des conceptions traditionnelles"). Une visite sur le site du Musée de la Photographie, Charleroi nous apprend que "Le musée ne ménage pas ses efforts pour permettre à chacun de développer son sens critique et de s'ouvrir à la créativité photographique"; nous sommes donc effarés par les contreparties financières qu'elle exige de l'exposition du Recyclart. Il nous apparait évident que l'exposition poursuit les mêmes objectifs: développer son sens critique vis-à-vis de la forme artistique et tout mettre en oeuvre pour s'ouvrir à la créativité photographique. Cela signifie que nous sommes du même côté. Non? Sur le site du Musée, on peut aussi lire: "(...) d'initiatives qui favorisent les regards multiples pour une approche stimulante et sans cesse renouvelée de la photographie". Vive le renouvellement, vive l'avenir. Nous sommes bien d'accord avec eux.

Le fait que Recyclart se définisse comme "musée" est naturellement un grand clin d'oeil. Une preuve de son originalité et de son sens de l'humour. Une forme de remise en perspective. Bien entendu, le Musée de la Photographie de Bruxelles/Museum van de Fotografie van Brussel n'est pas un musée. C'est clair aux yeux des photographes, c'est clair aux yeux des visiteurs, c'est clair aux yeux du Recyclart.

Les avocats du musée à Charleroi ne sont pas sensibles à l'humour: ils exigent 500 euros à chaque présentation du projet, à chaque communication à son propos, à chaque publication (Instagram, Agenda, Facebook). Recyclart ne dispose pas de cette somme, ou du moins il souhaite l'affecter à d'autres projets, plus constructifs que de s'acheter le droit de montrer leur collection alternative, pour ne pas dire de se voir accorder le droit de la montrer. Et ceci de la part de qui? D'une institution qui se fixe comme objectif de permettre à chacun de développer son sens critique et de s'ouvrir à la créativité photographique et qui promeut les initiatives qui favorisent les regards multiples pour une approche stimulante et sans cesse renouvelée de la photographie. Pour autant que ça se passe dans son cadre?

Le fait qu'une institution comme le Musée de la Photographie à Charleroi essaie de tuer une autre initiative de cette manière, en ayant recours à des avocats et en demandant des astreintes uniquement à cause d'une appellation est inouï, c'est du jamais vu et c'est difficilement croyable. Le Musée de la Photographie Charleroi ne peut apporter aucune preuve de perte financière liée au projet du Recyclart. Ce n'est pas un plagiat, ce n'est pas du vol. Il s'agit juste de l'utilisation d'une appellation.

L'utilisation de l'appellation Musée pour un projet artistique n'est pas neuve, cependant, dans l'histoire de l'art. L'artiste surréaliste Marcel Broodthaers en a fait usage pendant les quatre ans d'existence de son Musée d'Art Moderne, Département des Aigles dans son propre salon. Le galeriste Ronny Van de Velde et sa fille Sofie ont monté l'exposition Museum on Scale. Le Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles n'a pas menacé d'envoyer une batterie d'avocats. Au contraire, il a présenté ce projet dans ses murs.

Cher Musée de la Photographie Charleroi, les exemples précités apportent la preuve qu'ils n'ont pas voulu s'attribuer l'appellation. Ils ont tout au plus voulu remettre en question le concept de "musée", en utilisant une approche stimulante et sans cesse renouvelée, pour reprendre vos propres mots. Alors soyez fair-play et laissez Recyclart poursuivre son projet et promouvoir la photographie de la même façon que vous souhaitez le faire. Vous reconnaitrez aisément que tuer une autre exposition ne peut pas faire partie de la vision d'un musée.

Nous espérons une réaction de votre part.

Signé,

Andrea Copetti, Dries Segers, Stefan Vanthuyne, Léo Seyers, Emmanuel Requette, Gabriela Cendoya, Max Pinckers, Wendy Evan, Jan Rosseel, Laetitia Donval, Sophie Saporosi, Fabien Sivestre Suzor, Andy Simon, Joseph Charroy, Yoqine Lefèvre, Ovier Deprez, Christopher de Béthune, Matty Grace, Vincent Delbrouck, Nathalie Pollet, Thomas Bachot, Carole Melchior, Deborah Claire, Valentijn Peeters, Djou MA, Nano Wallenius, Rik Huybrechts, Fien Germijns, Roxane Gabet, Bagriel Nunige, Bertrand Cavalier, Claude Schmitz, Frisia Donders, Olivier Spinewine, Alexis Keyaerts, Johanna, Adojaan, Emma Caffot, Elias Asselbergh, Laurie-Anne Romagne, Cillian O'Neill, Wendy Marijnissen, Julie David de Lossy, Colin Delfosse, Daniel A. Swarthnas, Mukeba Chrystel, Roland Andersson, Daniel Andersson, Arthur Evan, Marita Andersson, Johannes Dowit, Eobin Yerlès, Marie Aynaud, Camille Carbonaro, Jasper Drumont, William Clement, Delphine Bedel, Stijn Van der Linden, Manfred de Witte, Georgios Karras, Emma Van Geet, Colin Pantall, Sara Lamens, Laurent Tempels, Victor Coupaud, Rebecca Topakian, Tom Peeters, Puck Rouvroye, Thomas Boivin, Samuel Arnaud, Thibault Tourmente, Filip De Smet, Bram Overstijns, Victor Focquet, Arnaud Brihay, Armand Quetsch, Henk Van Hellem, Julie Antoine, Omar Berni, Jade Varidel, Céline Ballieux, Sandra Pecquet, Emilie Lauwers, Hakan Simsek, Raphaël Van Lerberghe, Sylvie De Weze, Catherine Scholl, Shirine Abel, Laurens Smet, De Mot Geert, Viory Schellekens, Joachim Brackx, Hélène Drénou, Elisa Donders, Thierry Vanhasselt, FRMK, Inès de Bordas, Luc Rabaey, 44 Gallery Contemporary Photography, Constanze Flamme, Gijs Teerlynck, Arnaud De Wolf, Adina Ionescu Muscel, Fanny Calmels, Simon Vansteenwinckel, Brigitte Bauer, Laurence Jenard, Renaudot Julia, Annakarin Quinto, Leboudoir2.0, Elisabeth Leysen, Geert Roels, Leau Gabriels, Ayrton Eblé, Sarah Asine, Huyard Abigaël, Kristof Hanssens, Michel Clair, Nadia Berriche, Lorent Benoit, Jacques Van Loock, Kurt Snoekx, Hertz Vivian, Julie Guiches, Alexey Shlyk, Stefaan Van Paryss, Gabriel, Othmezouri, Déborah Benarrosch, Ariane D, Eva De Baerdemaeker, Paul Befahy, Cecchi Lorenzo, Nele Vanhooren, Claude Lemaire, Sarah Schug, Yseult Gay, Emily Smith, Erien Withouck, Wioletta Golebiewska, Laurette Vankeerberghen, Ralph Erle, Leif Houllevigue, Carette Raphaël, Arnaud Meuleman, Florine Thiebaud, Jurgen Maelfeyt, Michel Kolenberg, Maarten Gielen, Zoë Seuret, Dominique Goblet, Catherine Inghelram, Pablo, Porlan Pineda, Sam Vanoverschelde, Sara Gomez, Szaga Lauwers, Ange Bruneel, Spaak Virginie, Nicolas, Leduc, Rob Peeters, Mederic Mondet, Joachim Naudts, Rein Deslé, Fagoaga Annie, Joëlle Nicolas, Marc Durant, Pauline Miko, Aïn Dounia, Clement Delrez, Kaat Somers, Ondine Cloez, Lia Pradal, Victoria Gonzalez Figueras, Ellen Janssens, Chris Fagard, Bence Bakker, Lagaillarde Harold, Stine Sampers, Romain Pruvost, Benjamin Sandri, Geertje De Waegeneer, Eve Deluze, Johanna Grivel, Anneleen Jacobs, Fabienne Antomarchi, Ludovic Gerst, Julie Carbonaro, Noëlie Plé, Marie Sordat, Barbara Vandendriessche, Nico Müller, Gaëlle Claeys, Elke Vanooost, Heidi Kirjavainen, Lou Schaub, Lionel Jusseret, Annelies Van Damme, Marc Legein , Katinka Meyers,Oriane Blondiaux, Leclercq Barbara, Lucie Seuret, Karim Khalifi, Anne Ruygt, Rémy Venant, Valerio Alvarez, Evelien Gillis, Christa Hamerlinck, Maxence Dedry, Paul Marique, Charlotte Stuby, Zoé Ausseur, Raphael Piguet, Aurélie Baijot, Elise Corvaglia, Thérèse Cherton, Pierre Witt, Flore Grassiot, Talmon Kochheim, Theun Vonckx, Olivier Dengis, Keith D'Haese, Matthys Eve, Titus Simoens, Bruno de Cock, Tessa Van Thielen, Axel Korban, Miguel Cipriano, Sam Ivin, Marja Alaerts, Florence Boivin, Mathilde Block, Kurt Custers, Flamey Jean-François, Boumediene, Belbachir, Silke Sarens, Pauline Emond, Delphine Mathy, Ewoud Vermote, Céline Husson, Margarita Maximova, De Winter Antoine, Ciska Vandendriessche, Olga de Soto, Solange De Mesmaeker, Geert Van der Hallen, Willem Vermoere, KASK School of Arts Gent, Prignot Maroussia, Sarah Lowie, Rémi Mathieu, Tia Dzamonja, Kristel Brusadelli, Christophe Miroir, Patricia Mettens, Renaud Masson, Charlie Masson, Fabienne Lontie, Isabelle Grosjean, Guillaume Kayacan, Gilles Ribero, Coulie Caroline, Gunther Truijen, Michaël Amar, Sandrine Tonnoir, Joris Vandecatseye, Juliette Bibasse, Gaelle George, Lucille Calmel, Bieke Depoorter, Jean-Paul Brohez, Elodie Tim, Laura Lafon, Tine van Besien, Guillaume Monchaux, Bos Debusscher, Oliver Cornil, Nick Geboers, Marta Galmozzi, Louis Wouters, Angélique Zawada, Dirk Reynaert, Lina Manousogiannaki, Thierry Vandenbussche, Nicolas Vidick, Sarah Van Marcke, Anne de Pierpont, Elke Minnoye, Patricia Goemaere, Alexis Jacob, Sjoerd Houben, If Le Fric, Trui Hanoulle, Nathalie Wauters, Stefan Schippers, Louise Ros, Maarten Dings, Kevin Faingnaert, Lefort Mathilde, Maxime Fauconnier, Pippa Koszerek, Daisy Scholts, Sarah van der Auwera, Pivi Molinghen, Alain Baume, Thomas Gilson, Mopsa Marciano, Collette Sophie, Adrien Nuttens, Jeroen De Wandel, Viviane Van Braeckel, Annabelle Dupret, Silvie De Burie, Oriana Valencia, Musisi Mélanie, Andrea Stultiens, Bert Van Dijck, Koen Barra, Emily Worms, Soyez Michaël, Thomas Ost, Julie Decuyper, Éric Luyckx, Pauline Duclaud, Blairon Gilles, Suzanne Beirnaert, Welmer Keesmaat, Mieke Windey, Jacques Remacle, Hendrik Van Eycken, Tique | art space, Sybren Vanoverberghe, Tim Maerschand, Otto di Paolo, Marijke Mussche, Leroy Meyer, Tatiana Bohm, Zaza Bertrand, Sonja Taveirne, Laurence Ejzyn, Peter Dekens, Alexandra Cordia, Benoît Jourdain, Jeremie Arnaud, Britt Vangenechten, Bart Grietens, Debrue Laurent, Vanden Bossche Marc, Thomas Beauchamp, Anne de Ville, Arnold Lybeer, Staquet Laurie, Yana Foqué, Dieter Daemen, Lucas Leffler, Brigitte Personné, Leen Lagrou, Sigrid Vanthuyne, Tjorven Bruyneel, Mathieu van Assche, Charlotte Paris, Babette Goossens, Catherine Decarpentrie, Chloé de Moya, Fabrizio Bilello, Benoit Capponi, Kesseler Philippe, Franck Jessueld, Heleen Rodiers, Penelope Ambert, Garry Loughlin, Louis Lessire, Luis Alvarez, Siska Vandecasteele, Lucie Dufour, Lynn, Vanwonterghem, Bert Danckaert, Edouard Lardin, Amber Meulenijzer, Bram de Cock, Sybille De Plu, Thor Vermijlen, Theodore Markovic, Lina Van Hulle, Alessio Capone, Thomas Le Goff, Olivia Karelina, Michelle Piter, Mathilde Manche, Diane Jaworski , Sofie Crabbé, Auguste, Josephina van de Water, Jeroen Lambertyn, Lotte D, Matthieu Duperrex, 'Collectif Urbain, trop urbain', Wim Wauman, Line Vangrunderbeeck, Eva Evrard, Hanne Lamon, Danielle Buck, Dana Petre, Lyonel Alzetta, Isabella Billiet, Gerlo Beernink, Aurore Belot...

Ci-dessous, la réaction du Musée de la photographie de Charleroi, publiée ce mardi 21 novembre.

*COMMUNIQUÉ - MEDEDELING*

Geplaatst door Musée de la Photographie, Charleroi op dinsdag 21 november 2017

Nos partenaires