L'oeuvre de la semaine: L'homme et l'horizon

07/09/14 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Le Vif

Alain Winance n'en n'est pas à son premier tableau. Toute une vie déjà. Il n'en n'est pas à sa première exposition. Peut-être est-ce la dernière? Qui peut dire le destin?

L'oeuvre de la semaine: L'homme et l'horizon

G: Eblouissements, 2014. D: 2. Rares lumières, 2014. © Alain Winance

Depuis des années, le peintre tournaisien marche le long des rivières, des canaux et de la mer du côté de la côte d'Opale. Et regarde jusqu'à engloutir le grand paysage partagé entre le poids du ciel lourd de nuages et les reflets aux surfaces des eaux lisses ou tourmentées. A Wissant où il passe de longs moments, il fixe l'horizon qui ne dit pas la fin d'un monde mais la limite de sa propre vision. Peut-être même de sa propre finitude. Parfois, une lumière presque aveuglante perce la blancheur de l'air que les vagues accueillent à la manière d'un miroir. L'infini se mire et le peintre sait que ce moment fait écho à son inquiétude. Alors, de retour dans l'atelier, parfois bien plus tard, Winance fixe la toile grenue, épaisse mais blanche debout, là, fixée sur le chevalet. Et comme dans un rêve, il peint non pas la mémoire d'un moment ou d'un lieu mais une composition, barrée en son milieu par une barre infranchissable, l'horizon. Sans anecdote. Sans héros. Un paysage nu dont les teintes, embuées par le sel, sont en final un énième autoportrait.

  • Bruxelles, Galerie 2016. 16, rue des Pierres (1000). Jusqu'au 19 octobre. Du Je au Di de 14 à 18h30. www.galerie2016-mira.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires