Critique

Rise of the Guardians (Les cinq légendes)

© DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

ANIMATION | Les Cinq Légendes du titre français renvoient à ces inamovibles piliers du folklore populaire chargés de veiller sur les têtes blondes du monde entier.

FILM D’ANIMATION DE PETER RAMSEY. AVEC LES VOIX DE CHRIS PINE, ISLA FISHER, JUDE LAW. 1H37. SORTIE: 28/11. **

ANIMATION | Les Cinq Légendes du titre français renvoient à ces inamovibles piliers du folklore populaire chargés de veiller sur les têtes blondes du monde entier. Face à Pitch, le vilain croque-mitaine, il y a là le Père Noël, le Lapin de Pâques, la Marchand de Sable, la Tooth Fairy et… Jack Frost, monsieur hiver prenant ici les traits d’un jeune garçon frappé d’amnésie et dont la crise d’identité consiste essentiellement à congeler des choses sur son passage -un genre d’improbable croisement entre Harry Potter et le Hyôga de Saint Seiya, donc. Malgré la 3D, essentiellement décorative il est vrai, le film est dominé par une esthétique numérique désespérément lisse, offrant peu de relief à cette éternelle opposition entre le bien et le mal, s’incarnant ici, à la manière des vieux dessins animés japonais, dans d’innom- brables combats aériens, pas toujours très lisibles. Pour un divertissement de fin d’année au rythme frénétique mais à la morale gentiment inoffensive, prônant le fun évanescent d’une bonne vieille bataille de boules de neige comme remède définitif à la crise. Ben tiens…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content