Critique

Monsieur Lazhar

DRAME | Primé dans de nombreux festivals (dont Locarno, Toronto et Namur), ce film du Québécois Philippe Falardeau situe son action dans une école où un drame s’est produit.

MONSIEUR LAZHAR, DRAME DE PHILIPPE FALARDEAU. AVEC MOHAMED FELLAG, SOPHIE NÉLISSE, EMILIEN NÉRON. 1H34. SORTIE: 07/03. ***

DRAME | Primé dans de nombreux festivals (dont Locarno, Toronto et Namur), ce film du Québécois Philippe Falardeau situe son action dans une école où un drame s’est produit. Une institutrice s’y est pendue, dans sa classe, et un élève a fait la macabre découverte. C’est donc dans une classe traumatisée que débarque Monsieur Lazhar, enseignant venu d’Algérie et demandeur d’asile politique. Un homme lui aussi marqué par une tragédie que son nouvel environnement ignore… Mohamed Fellag interprète le personnage titulaire avec une retenue louable, et ses jeunes partenaires sont d’une grande justesse eux aussi. Falardeau dirigeant avec un art subtil de la nuance ce Monsieur Lazhar riche non pas en bons sentiments mais en beaux sentiments. Un film sobre et sensible, sur une double souffrance ne pouvant se voir refuser l’espoir d’une guérison.

L.D.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content