Critique

[Critique ciné] Tom of Finland, magistral Pekka Strang

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

BIOPIC | Retour sur la vie d’une figure emblématique de la culture gay, Touko Laaksonen alias Tom of Finland.

[Critique ciné] Tom of Finland, magistral Pekka Strang

Avec ce biopic, c’est à une figure emblématique de la culture gay que s’intéresse Dome Karukoski, en la personne de Touko Laaksonen, mieux connu sous le pseudonyme de Tom of Finland, auteur notamment des BD Kake. Sorti traumatisé de la Seconde Guerre mondiale, ce dernier connaîtra ensuite la répression dont étaient victimes les homosexuels en Finlande. Et de trouver refuge dans l’art, ses dessins homo-érotiques, exécutés d’abord clandestinement, lui valant une notoriété grandissante, au point de le consacrer star. Un destin que le film embrasse de manière classique, mettant opportunément en lumière un artiste -magistral Pekka Strang, réussissant à en restituer les nuances et la mélancolie- dont l’iconographie fétichiste, audacieuse et libératrice, a fait date.

De Dome Karukoski. Avec Pekka Strang, Lauri Tilkanen, Jessica Grabowsky. 1h56. Sortie: 14/03. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content