Critique

[Critique ciné] Robinson Crusoe, la Belgique dans la cour des grands

Robinson Crusoé, de Vincent Kesteloot. © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

ANIMATION | Les p’tits belges de nWave tutoient désormais les studios hollywoodiens avec une animation 3D soufflante!

Mardi a remplacé Vendredi. Et c’est un perroquet, pas un indigène. Le tandem Ben Stassen (producteur)-Vincent Kesteloot (réalisateur) vise un public familial pour leur adaptation très libre du roman de Daniel Defoe. Et ils mettent droit dans la cible avec un film à l’énergie et à la fantaisie difficilement résistibles. Ce nouveau Robinson Crusoe garde une ligne narrative classique, sans personnalité clairement affirmée (même dans le choix de la sympathique bande d’animaux entourant le héros). Mais le spectacle est au rendez-vous, dynamique, amusant, pimenté d’une 3D des plus excitantes, la marque à vrai dire du studio belge nWave (lire également notre interview dans le Focus du 25 mars)!

DE VINCENT KESTELOOT. 1H30. SORTIE: 30/03.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content