Critique

Critique ciné: Melody, une belle générosité

Melody © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Bernard Bellefroid trace un double portrait de femmes sur fond de sujet de société (celui de la gestation pour autrui).

Le bébé qu’elle porte est destiné à une autre. Jeune coiffeuse rêvant d’ouvrir son propre salon, Melody va donner la vie pour concrétiser son rêve, et offrir un enfant à une riche Anglaise. Mais sous la surface d’un échange rationnel, des réalités intimes s’expriment, qui peuvent compliquer les choses… Bernard Bellefroid (La Régate) trace un double portrait de femmes sur fond de sujet de société (celui de la gestation pour autrui). C’est un peu démonstratif, parfois. Mais le film affiche une belle générosité. L’émotion ne manquant pas non plus au jeu des comédiennes.

De Bernard Bellefroid. Avec Rachael Blake, Lucie Debay, Catherine Salée. 1h32. Sortie: 25/03.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content