Critique

Critique ciné: Maleficent (Maléfique)

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

AVENTURE | Jouer avec les codes de l’univers Disney, en revendiquant une complexité plus grande. Tel est le projet de ce Maleficent où l’histoire de la Belle au bois dormant nous est narrée du point de vue de… Maléfique, la méchante du film de 1959.

Le scénario est signé Linda Woolverton, qui sut déjà humaniser le monstre de Beauty And The Beast, et offre ici une stimulante relecture estompant la frontière entre bien et mal, tout en s’affichant résolument féministe (le père d’Aurore est un salaud intrigant, le Prince Charmant un immature inapte). Dommage que la mise en images autour de l’impeccable Angelina Jolie soit si peu personnelle, avec ses références à The Lord of The Rings et autre Avatar

DE ROBERT STROMBERG. AVEC ANGELINA JOLIE, ELLE FANNING, BRENTON THWAITES. 1H37. SORTIE: 28/05.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content