Critique

[Critique ciné] Le Grand méchant renard et autres contes, drôle et tendre

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

ANIMATION | Benjamin Renner adapte sa propre bande dessinée après avoir été le complice de Patar et Aubier pour le merveilleux Ernest et Célestine.

[Critique ciné] Le Grand méchant renard et autres contes, drôle et tendre

La scène, le rideau rouge, le spectacle et ses acteurs (un renard, un canard, un lapin, un cochon, un loup et quelques poussins, entre autre)… Tout est sorti de l’imagination de Benjamin Renner. Lequel adapte ici sa propre bande dessinée après avoir été le complice de Patar et Aubier pour le merveilleux Ernest et Célestine. On se délecte de ces trois histoires où l’humour et l’invention se teintent de tendresse, et où le trait de crayon, de plume et de pinceau s’assume très joliment. On appréciera au passage le bref mais très charmant hommage au génial Mon voisin Totoro de Miyazaki…

De Benjamin Renner et Patrick Imbert. 1h20. Sortie: 21/06. ****

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content