Critique

[Critique ciné] La Ch’tite famille, entre drôlerie et tendresse

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Une fois de plus, Dany Boon met en scène les gens du Nord dans sa nouvelle comédie La Ch’tite famille.

[Critique ciné] La Ch'tite famille, entre drôlerie et tendresse

Valentin D. (Dany Boon) est un designer parisien en vogue et un peu snob, dont les créations cosignées par sa compagne Constance (Laurence Arné) font la richesse et la gloire. Mais un gros mensonge sous-tend ce succès. Valentin se présente comme orphelin, par honte d’une famille populaire du Nord de la France, des Ch’tis dont le retour dans sa vie va déclencher des événements tragi-comiques… Entre drôlerie et tendresse, Dany Boon se fraie un chemin plaisant. Sa gentillesse innée lui permet d’accumuler sans mal les clichés les moins inattendus. Mais elle le prive en même temps du mordant qui aurait fait vibrer une comédie un peu mollassonne.

De Dany Boon. Avec Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand. 1h47. Sortie: 28/02. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content