Critique

Critique ciné: In Grazia di Dio, beau film solidaire

In Grazia di Dio (Quiet Bliss) © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME | Eduardo Winspeare dirige des interprètes remarquables de vérité.

Trois femmes. Trois générations. Toutes attachées au sol, s’opposant parfois mais s’unissant dans l’épreuve. Nous sommes dans la région de Salento, au sud de l’Italie. Les effets dévastateurs de la mondialisation, provoquant la faillite de la fabrique de textile d’Adele, l’ont forcée à vendre puis à rejoindre sa famille qui cultive toujours la terre. Eduardo Winspeare dirige des interprètes remarquables de vérité. Dommage que quelques longueurs déforcent son beau film solidaire.

D’Eduardo Winspeare. Avec Celeste Casciaro, Laura Licchetta, Gustavo Caputo. 2h10. Sortie: 29/07.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content