Critique

Critique ciné: Hotel Transylvania 2, le fils de Dracula

Hotel Transylvania 2 © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

ANIMATION | Ce second épisode de la saga des vampires hôteliers conserve le ton bon enfant du premier, sans avoir sa fraîcheur ni son efficacité.

Sorti chez nous en 3D mais en version doublée seulement, ce second épisode de la saga des vampires hôteliers conserve le ton bon enfant du premier, sans avoir sa fraîcheur ni son efficacité. Là où le premier film jouait la carte du gag rapide et du portrait de personnages croqués en deux trois traits marquants, Hotel Transylvania 2 se pique de raconter une vaste aventure, impliquant le fils de Dracula, rejeton de couple mixte dont les canines tardent à pousser. Faute de rythme et d’inventivité, cette approche s’avère moins percutante. Restent quelques monstres épatants, et une invitation sympathique au métissage.

De Genndy Tartakovsky. Avec les voix (en VF) de Kad Merad, Alex Goude, Virginie Efira. 1h29.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content