Critique

[Critique ciné] Brightburn: rien de neuf sous le soleil

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

SCIENCE-FICTION/HORREUR | Une nouvelle variation sur le thème de l’enfant venu de l’espace et menaçant l’humanité.

Rien de neuf sous le soleil ou plutôt sous la lune du sous-genre de la SF horrifique! Cette nouvelle variation sur le thème de l’enfant venu de l’espace et menaçant l’humanité (en fait un Superman inversé) n’innove en rien. Et si on ne peut lui nier une certaine efficacité, si les parents aimants du « monstre » et le gamin de l’apocalypse lui-même bénéficient d’une interprétation crédible, on ne vibre pas follement à un spectacle presque entièrement prévisible. La couche de gore ajoutée pour le choc n’ayant elle non plus rien de bien original.

De David Yarovesky. Avec Elizabeth Banks, David Denman, Jackson A. Dunn. 1h30. Sortie: 26/06. **(*)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content