Critique

[critique ciné] Ailleurs, partout: l’itinéraire de Shahin

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Ailleurs, partout retrace l’itinéraire de Shahin, jeune Iranien ayant fui seul son pays, pour un périple qui le conduira de Grèce en Angleterre, d’espoir en amertume.

Proposition de cinéma insolite, Ailleurs, partout retrace l’itinéraire de Shahin, jeune Iranien ayant fui seul son pays, pour un périple qui le conduira de Grèce en Angleterre, d’espoir en amertume. Plutôt que d’en faire le récit linéaire, Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter choisissent de l’appréhender sous la forme d’un collage empruntant à des sources diverses – live webcams, conversations téléphoniques entre le jeune homme et sa mère, chat avec les réalisatrices en surimpression, interrogatoires mécaniques, voix off -, du télescopage des sons et des images jaillissant une vision poétique et ultrasensible de l’expérience de l’exil, doublée de celle d’un monde en forme de grand nulle part béant sur le néant. Saisissant.

D’Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter. 1 h 03. Sortie: 01/12. ****

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content