Critique

Chaumière

© DR
Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

DOCUMENTAIRE | Pour son premier long métrage, Emmanuel Marre est allé planter sa caméra dans les Formule 1, ces hôtels à très bas prix et au confort spartiate ayant fleuri dans les zones péri-urbaines depuis le milieu des années 80.

Documentaire d’Emmanuel Marre. 1h10. Sortie: 13/03. ***

DOCUMENTAIRE | Pour son premier long métrage, Emmanuel Marre est allé planter sa caméra dans les Formule 1, ces hôtels à très bas prix et au confort spartiate ayant fleuri dans les zones péri-urbaines depuis le milieu des années 80. Les slogans de la chaîne valent mieux que de longs discours, qui affirment par exemple « A quoi ça sert l’espace dans une chambre quand on dort? » ou « Vous profitez de la vue sur mer quand vous dormez? » Et de présenter un décor immuable, aussi fonctionnel qu’anonyme, où évolue une humanité en transit -celle-là même que le réalisateur s’emploie à cerner dans de courts portraits, du cadre esseulé dans sa routine à la femme fraîchement divorcée, et l’on en passe, fêtards et autres, se réappropriant l’espace chacun à sa façon. Au-delà, l’addition de ces bribes d’existence tient aussi lieu de révélateur du monde contemporain. Et si les humeurs sont contrastées, Conrad n’a jamais semblé aussi avisé, qui écrivait: « Nous vivons comme nous rêvons, seuls. »

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content