Critique

Captifs

HORREUR | Premier long métrage de Yann Gozlan, Captifs revisite avec un bonheur relatif le survival, sur les pas d’une équipe humanitaire française enlevée au retour d’une mission dans les Balkans. Sans surprise.

HORREUR | Premier long métrage de Yann Gozlan, Captifs revisite avec un bonheur relatif le survival, sur les pas d’une équipe humanitaire française enlevée au retour d’une mission dans les Balkans. Sans surprise, la suite constitue une plongée dans l’horreur, dont tentent de se dépêtrer, avec l’énergie du désespoir, Zoé Félix et ses compagnons d’infortune, aux mains d’un Frankenstein de carnaval et de ses acolytes ferrailleurs.

Plus nerveux que véritablement efficace, le film de Gozlan ne fait l’économie ni de clichés, qu’il aligne comme à la parade, ni d’un sadisme peu ragoûtant dans lequel il se vautre complaisamment. Rédhibitoire, certes, mais cohérent: les 84 minutes de projection tendent au supplice interminable…

J.F.PL.

Captifs, film d’horreur de Yann Gozlan. Avec Zoé Félix, Eric Savin, Arié Elmaleh. 1h24. Sortie: 27/07. *

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content