Critique

[à la télé ce soir] The Cure live in Hyde Park

© Eagle Rock Entertainment
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Le 7 juillet 2018, The Cure se produit à Hyde Park pour fêter son quarantième anniversaire. Quarante ans quasiment jour pour jour (c’était le 9 juillet 1978) que le groupe avait donné son premier concert sous ce nom devenu mythique.

C’était au Rocket, à Crawley, la petite ville du Sussex dont ils sont originaires. Ce n’est plus face à une soixantaine de spectateurs mais bien devant 65.000 personnes que la bande à Robert Smith se produit ce soir-là. La scène est plantée au milieu des arbres. Les Curistes s’étendent à perte de vue. Et Tim Pope (leur clippeur quasi attitré) filme les Anglais au plus près. Les projections donnant parfois à l’affaire un flou artistique et psychédélique. Pictures of You, In Between Days… Le soleil se couche sur Just Like Heaven. Burn, le morceau qui figure sur la BO de The Crow (Pope en avait tourné la suite) pointe à l’horizon… Le long rappel a beau être sucré de la captation, Robert, ses allures de clown triste, le cheveu gris ébouriffé et effiloché, rappelle les concerts à notre bon souvenir.

Concert filmé par Tim Pope. ***(*)

Mardi 16/02, 22h45, La Trois.

Partner Content