Critique

[À la télé ce soir] Confessions to dEUS

© DR
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

La suite a eu un peu de plomb dans l’aile mais dans la seconde partie des années 90, les trois premiers albums de dEUS ont élevé le groupe de Tom Barman au panthéon du rock belge et installé Anvers sur la carte mélomane de l’Europe.

En 2019, The Ideal Crash, qui avait bouclé le triptyque, assuré la consécration et refermé ces heures de génie artistique et électrique, avait tout juste 20 ans. Ce que dEUS a célébré d’une vibrante tournée anniversaire. Cette tournée, Fleur Boonman (Portable Life) l’a suivie et immortalisée. Elle a filmé et interviewé le groupe sur la route et sur scène. Elle a aussi surtout questionné ses fans. Tandis que Tom Barman et ses comparses se souviennent, parlent de leur rapport à ces chansons, de leur situation de l’époque, les aficionados se confient sans fausse pudeur autour des thèmes de l’album. Ils racontent leurs histoires d’amour, leurs séparations, leurs peurs et leurs regrets, partagent des anecdotes liées aux paroles de ce disque qui les a tant marqués. Ça parle coup de foudre, dépression, tentative de suicide. Un peu comme A Film about Life, Death and Supermarkets, qui rendait hommage à Pulp via ses supporters, Confessions to dEUS revient sur The Ideal Crash avec ceux qui l’ont usé. Personnel, intime. Parfois bouleversant, tantôt plus futile.

Documentaire de Fleur Boonman. ***(*)

Mardi 24/11, 23h05, La Trois.

Partner Content