Critique

À la télé ce mercredi soir: Une séparation

Une séparation © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Ce film d’Asghar Farhadi est sans aucun doute un des meilleurs films de ces dix dernières années.

Signé par un cinéaste iranien qui a largement confirmé depuis avec Le Passé, ce chef-d’oeuvre nous emmène à Téhéran, chez un couple de la classe moyenne en plein conflit matrimonial, avec à la clé du désaccord profond une possible séparation. Nader et Simin se déchirent, autour entre autres de son désir à elle d’émigrer avec leur fille, alors que lui veut rester au pays s’occuper de son père malade. C’est dans ce contexte qu’une femme de ménage d’origine modeste et de milieu religieux accusera Nader d’un geste brutal alors qu’elle est venue travailler chez lui sans l’autorisation de son propre époux… Combat intime et opposition de classes, de cultures, se conjuguent dans un film admirablement joué et réalisé. Une expérience qui nous tient en haleine et nous laisse bouleversés. Du très très grand cinéma, en ouverture d’une soirée où est programmé ensuite le passionnant documentaire Il était une fois Une Séparation.

  • Drame d’Asghar Farhadi. Avec Leila Hatami, Payman Mohadi, Shahab Hosseini. 2010.
  • Ce mercredi 5 février à 20h50 sur Arte.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content