Critique

À la télé ce jeudi soir: La Ligne rouge

La Ligne rouge © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

1942. Welsh et ses hommes ont pour mission de prendre d’assaut un bunker japonais. Une opération suicide…

La bataille de Guadalcanal fut, en 1942, un épisode particulièrement sanglant de la Seconde Guerre mondiale. Américains et Japonais s’y opposèrent avec férocité. Tel est le cadre historique choisi par Terrence Malick pour filmer les soldats, la bataille, comme jamais auparavant. Le grand réalisateur capte les ultimes moments de calme avant la tempête, puis les affrontements eux-mêmes, où chacun veut gagner mais se perd aussi un peu, humainement. Styliste de premier plan, et poète de l’écran, le réalisateur de La Balade sauvage et des Moissons du ciel multiplie les images surprenantes, tantôt cruelles et brutales, tantôt méditatives et comme hors du temps. D’excellents comédiens sont de la partie, Sean Penn et Adrien Brody (Le Pianiste) en tête. Et comme toujours chez Malick, la nature est très présente, offrant un contraste saisissant avec l’horreur que les hommes font se déchaîner.

  • FILM DE GUERRE DE TERRENCE MALICK. AVEC SEAN PENN, ADRIEN BRODY, JIM CAVIEZEL. 1999.
Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content