Critique | Musique

Un goût de house à l’ancienne pour le second opus de Honey Dijon

3,5 / 5
© National
3,5 / 5

Album - Black Girl Magic

Artiste - Honey Dijon

Genre - House

Label - Classic Music Company

Critique - Laurent Hoebrechts

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

La house ne partage pas seulement avec la disco des racines communes. Elle est aussi dotée de cette même capacité à refaire régulièrement surface à l’avant-plan musical. L’an dernier notamment via les albums de superstars comme Drake ou Beyoncé. Sur l’album de cette dernière, on retrouvait ainsi Honey Dijon. Née Honey Redmond à Chicago, la DJ-productrice transgenre s’est fait un nom avec des sets house euphoriques, retournant aux sources d’une musique hédoniste et festive. C’est toujours le principal moteur de Black Girl Magic. Entre sonorités vintage et énergie communicative, appel à la fête et sous-texte plus politique (Stand), ce deuxième album ne changera pas le sens de la boule à facettes, mais il sait parfaitement comment la faire tourner.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content