Critique | Télé

À la télé ce soir: Two Minutes to Midnight

3,5 / 5
© dr
3,5 / 5

Titre - Two Minutes to Midnight

Genre - Documentaire

Réalisateur-trice - Yael Bartana

Quand et où - Lundi 23/05, 00h40, Arte.

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Et si notre destin n’était plus lié aux démonstrations pleines de testostérone mal placée de la gent dirigeante masculine? Et si, tout simplement, les femmes gouvernaient le monde? Cela changerait-il quelque chose? Parviendraient-elles à dégager des solutions appropriées aux grandes menaces nucléaires et climatiques? C’est ce qu’interroge l’artiste vidéaste Yael Bartana dans ce drôle d’objet audiovisuel qu’est Two Minutes to Midnight. Cette création expérimentale ferme un cycle de trois performances dont elle reprend ici des images: What if Women Ruled the World?, créé en direct à Aarhus (Danemark) en 2017 puis à Berlin l’année suivante, et Bury Our Weapons, Not Our Bodies!, enregistré à Philadelphie en 2019. Dans ce troisième volet, la fin de notre planète est proche. L’horloge de l’apocalypse et ses aiguilles virtuelles qui estiment depuis la guerre froide le temps qu’il reste à l’humanité avant un cataclysme nucléaire indique minuit moins deux maintenant que le président Twittler, le nouveau leader du monde libre, a renforcé son arsenal atomique. Cinq comédiennes incarnant le gouvernement 100% féminin d’une nation imaginaire font appel à de (vraies) expertes internationales pour les aider à dissuader le chef d’État d’appuyer sur le gros bouton. La première femme générale des forces armées danoises, une experte en politique nucléaire, cybersécurité et sécurité spatiale, une politicienne islandaise, anarchiste, poétesse et activiste, ou encore une avocate spécialisée dans les droits de l’homme animent cette réflexion intéressante qui adresse un clin d’œil au Docteur Folamour et questionne l’exercice machiste du pouvoir.

Partner Content