Les Français de Structures ont fait trembler l’Atomium lors du Ways Around Festival

Ways Around Festival, Atomium, 3 avril 2022 - via brieucvanelst.com © Brieuc Van Elst - DR

Dans la sueur, la violence et sous les stroboscopes, Structures a proposé un show duquel on ne sort pas indemne afin de clôturer la première édition du Ways Around Festival.

Pour le troisième et dernier jour de la première édition du Ways Around Festival, ce 3 avril, les Amiénois de Structures ont frappé fort. Sombres et ténébreux, les quatre membres du groupe sont montés sur scène en silence, ont empoigné leurs micros, instruments et baguettes et ont commencé le concert avec une telle intensité qu’ils en sont arrivés à en faire trembler l’Atomium.

Difficile de décrocher du concert grâce au chanteur Pierre Seguin qui a donné le ton au concert à travers ses gestes (sauts, plongeons au sol, dispersion dans toute la salle pour communier avec le public), ses mots et sa voix incisive. À ses côtés, on retrouvait Marvin Borges-Soares, le bassiste qui en impose autant sur les planches que sur les ondes de leur EP Long Life.

Strucures en soundcheck - Ways Around Festival, Atomium, 03 avril 2022 - via brieucvanelst.com
Strucures en soundcheck – Ways Around Festival, Atomium, 03 avril 2022 – via brieucvanelst.com© Brieuc Van Elst

Pour l’occasion, le groupe était accompagné de la brillante guitariste Ingrid Samitier -aussi membre des Vulves Assassines et de Magon-, accompagnée sur scène de sa Gibson et de sa panoplie de pédales à effets. Lors de ses performances à la gratte et de son bref passage derrière le clavier, elle a bluffé les spectateurs par son adresse et sa dextérité. Derrière les fûts, on retrouvait le robuste et énergique Jeremy Norris.

Ingrid Samitier - Ways Around Festival, Atomium, 03 avril 2022 - via brieucvanelst.com
Ingrid Samitier – Ways Around Festival, Atomium, 03 avril 2022 – via brieucvanelst.com© Brieuc Van Elst

Les Structures sont les inventeurs auto-proclamés de la « rough-wave », sous-genre du post-punk qui allie guitare, synthé, musique mélancolique et répétitive. Leur petit plus? Accompagner le tout avec une rage puissante et glaciale.

Pour le groupe, les ingrédients d’un show réussi sont des stroboscopes, de la sueur, de la violence, du talent et une délicieuse insolence. Insolence qui les a poussés à quitter la scène, sans dire un mot, en courant juste après avoir jeté instruments et micros au sol.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Avec des titres comme Satellite, Embassy, Arabian Knights Club, Long Life, Sorry, I Know It’s Late but… et l’entrainant Robbery, les Structures ont réussi à entraîner dans une autre dimension le public qui a pu également découvrir les titres inédits Load, Rough Wave, Immortals et Silent.

Guillaume Picalausa

Les Structures sont actuellement en tournée, plus d’infos ci-dessous:

We’re very excited to see you on these gigs. 03.04. Ways Around Festival . Bruxelles 09.04. Festival Chorus ….

Posted by Structures on Wednesday, April 6, 2022

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content