Critique | Musique

Iceage – You’re Nothing

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

PUNK | Il y a deux ans, les amateurs de bruit et de fureur n’avaient pas pu passer à côté du premier album d’Iceage, quatuor punk danois basé à Copenhague.

ICEAGE, YOU’RE NOTHING, DISTRIBUÉ PAR MATADOR. ***

PUNK | Il y a deux ans, les amateurs de bruit et de fureur n’avaient pas pu passer à côté du premier album d’Iceage, quatuor punk danois basé à Copenhague. Les furieux sont de retour et ça dépote toujours autant. Comment expliquer l’urgence que peut dégager un disque? Sur You’re Nothing, elle est présente à chaque note. Le groupe n’a pas seulement élargi sa palette (il y a des touches de piano sur Morals!), il l’a aussi densifiée. En entame par exemple, Ecstasy sent le brûlé, les guitares grésillantes comme grillées à vif, tandis que le morceau-titre rappelle les meilleures heures d’Hüsker Dü. Quant à un titre comme It Might Hit First, il cavale tête baissée, en dérapage à peine contrôlé. Raw Power!

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content