Critique | Musique

Ghostpoet – Peanut Butter Blues and Melancholy Jam

Ghostpoet, Peanut Butter Blues and Melancholy Jam, distribué par Brownswood/Pias, 3/5.

En concert le 11/03, à la soirée Worldwide Family, Vooruit, Gand.

HIP HOP | Le hip hop anglais a toujours aimé tracer sa propre route. Quitte à ce qu’elle ressemble davantage à une nationale qu’aux 4 bandes américaines. A cet égard, Ghostpoet, Londonien aux origines nigérianes et dominicaines, confirme que le rap made in UK n’aime rien tant que cultiver son originalité. Sur Peanut Butter…, sa voix de baryton à la Roots Manuva, traînante à la Mike Skinner (The Streets), lambine sur des groove nocturnes âpres, décharnés et tarabiscotés. Des blues urbains qui ont l’alcool mélancolique et désenchanté. Autant être prévenu…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L.H.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content