Critique | Musique

Ethan Johns – If Not Now then When?

Philippe Cornet
Philippe Cornet Journaliste musique

AMERICANA | Reconnu pour ses capacités d’ingé son-producteur (Ray LaMontagne, Rufus Wainwright, Kings of Leon, etc.), cet Anglais de 43 ans fabrique dix morceaux qui sonnent comme une vision américaine old school du folk-rock.

ETHAN JOHNS, IF NOT NOW THEN WHEN?, DISTRIBUÉ PAR ROUGH TRADE. **
LE 08/04 À L’ANCIENNE BELGIQUE.

AMERICANA | Reconnu pour ses capacités d’ingé son-producteur (Ray LaMontagne, Rufus Wainwright, Kings of Leon, etc.), cet Anglais de 43 ans fabrique dix morceaux qui sonnent comme une vision américaine old school du folk-rock. La chose, qui aurait pu paraître dans les seventies, négocie un mix de ballades affirmées (The Turning) et une minorité de titres plus agressifs (Morning Blues): sans être désagréable, le disque manque de singularité, surtout la voix, offerte sans grain particulier. A noter que l’affaire est (bien) mixée par papa, Glyn Johns, fameux entre autres pour sa production de quelques grands albums des Who ou des Faces.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content