Critique | Musique

Critique musique : Une formidable réédition d’Art Blakey’s Jazz Messengers

4,5 / 5
© National
4,5 / 5

Album - With Thelonious Monk

Artiste - Art Blakey's Jazz Messengers

Genre - Jazz

Label - Atlantic R26841

Philippe Elhem
Philippe Elhem Journaliste jazz

Ressortie d’un album qui n’a, en fait, jamais quitté les linéaires des magasins spécialisés depuis sa première édition (en vinyle) qui remonte à 1962. Réunissant le quartette originel du batteur, une institution née dans les années 1950, et le pianiste Thelonious Monk, génie excentrique s’il en fut, Art Blakey’s Jazz Messengers with Thelonious Monk donne à entendre le meilleur d’une association (Blakey étant l’un des musiciens réguliers des trios du pianiste) qui dura près de trois décennies. L’intérêt de cette édition est, bien sûr, d’offrir les originaux dans la meilleure qualité sonore possible et de proposer, dans un second CD qui constitue l’intérêt de cette nouvelle édition, les outtakes (soit les prises restées inédites) présentées dans le même ordre que les titres de l’album originel. Aucune réelle différence entre elles, à vrai dire, sinon que les masters, à une exception près, sont un soupçon plus longs. Si Blakey reste le formidable métronome qu’il a toujours été et Monk le plus génial des pianistes hiératiques de l’histoire du jazz, on s’en voudrait de ne pas hisser à leur hauteur l’épatant Johnny Griffin, saxophoniste ténor qui fut l’égal des plus grands.

Thelonious Monk et Art Blakey
Thelonious Monk et Art Blakey © Redferns

Partner Content