Critique | Musique

Critique musique : Cecil Taylor revisité, une merveille musicale et sonore

5 / 5
© GETTY IMAGES
5 / 5

Album - With (Exit) To Student Studies Revisited

Artiste - Cecil Taylor

Genre - Jazz

Label - Ezz-thetics/LC 91771

Philippe Elhem
Philippe Elhem Journaliste jazz

Réunissant deux albums du pianiste américain, soit la moitié du chef-d’œuvre Conquistador auquel on a ajouté la totalité de Student Studies, With (Exit) reste, dans un genre qui n’est pas destiné à tous (Cecil Taylor étant le maître inventeur du free jazz duquel relève, ici, la musique dans sa totalité), une merveille musicale mais aussi sonore, aspect que nous devons à nouveau au producteur Werner X. Uehlinger et son label rebaptisé ezz-thetics. Etonnant? C’est peu dire, le son du CD se révélant même meilleur que celui de notre LP de Conquistador bien que de grand qualité. Parler son avant de parler musique peut surprendre. Pourtant, les deux sont indiciblement liés dans le plaisir de l’écoute. Enregistré en 1968, With (Exit) réunit autour du leader l’alto de Jimmy Lyons, la trompette de Bill Dixon, les basses d’Alan Silva et Henry Grimes ainsi que la batterie d’Andrew Cyrille – les mêmes, à l’exception de Dixon et de Grimes, officiant dans Student Studies publié la même année. Décrire ce qui se joue ici relève de l’impossible. Il faut juste se laisser emporter par les vagues sonores que délivre cette galette comme autant de tempêtes euphoriques réunies dans une performance totale, s’il en fut.

© National

Partner Content