Critique | Musique

Björk – Biophilia

AVANT-POP | On l’avait presque oublié: Biophilia, le nouveau projet de Björk, n’est pas qu’une série d’applications multimédia. C’est aussi un CD.

AVANT-POP | On l’avait presque oublié: Biophilia, le nouveau projet de Björk, n’est pas qu’une série d’applications multimédia. C’est aussi un CD. Un simple CD physique, qu’on peut prendre en mains, et glisser dans son lecteur… A écouter, 10 morceaux qui ont la bonne idée de résister au concept néo-techno-hippie (l’Homme vs la nature vs la machine) qui entoure le projet. Crystalline, le single (?), en est, de fait, la face la plus accessible. Moon ou Cosmogony sont 2 autres exemples où Björk donne le change. Ailleurs, elle pousse plus loin l’aventure, avec assez de courage que pour aussi oser crisper (Hollow, l’orgue dissonant de Dark Matters…). Résultat: comme dirait l’autre, Björk trouble, mais ne séduit pas forcément. Mais le vrai paradoxe de Biophilia est ailleurs: dans le fait que, tout en étant audacieux, il n’arrive pas tout à fait à surprendre ou à sonner véritablement nouveau. On n’est jamais content…

L.H.

Björk, Crystalline, distribué par Universal. **

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content