Critique | Musique

Avec Good Gem, Luik Records réinvente la playlist

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Deux fois par an, le label liégeois compilera sur vinyle des pépites hip-hop, punk ou folk jusque là encore inédites en physique. Good game!

« C’est comme une playlist Spotify mais en vrai », résume Damien Aresta, le patron de Luik Records. Deux fois par an, le label liégeois sortira désormais Good Gem, une compilation vinyle only qui ne sera disponible en digital qu’une fois les 300 exemplaires physiques écoulés. De la découverte bien sûr et un peu de tout. Good Gem se la joue sans oeillère. Il jette son dévolu sur des titres qui n’avaient pas encore d’existence matérielle et pour sa première tape aussi bien dans un punk en français tendance hardcore (Fais-le toi-même de MSS FRNCE) que dans le hip-hop gantois (Black Forest de Ninjato ft. Amazumi) ou le cold folk (The Wind de Grande)… Une initiative sympa qui colle à son époque et endosse un rôle de prescripteur de plus en plus nécessaire en ces temps de profusion.

Good Gem #1, compilation distribuée par Luik Records. ***(*)

Disponible via www.diggersfactory.com/fr/vinyl/226523/various-good-gem-1

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content