Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

WONG KAR-WAI TRANSCENDE LE FILM D’ARTS MARTIAUX DANS UNE oeUVRE AUSSI SPECTACULAIRE QUE COMPLEXE ET TOUFFUE. AVEC UN GRAND TONY LEUNG!

The Grandmaster

DE WONG KAR-WAI. AVEC TONY LEUNG CHIU WAI, ZHANG ZIYI, JIN ZHANG. 2 H 03. DIST: TWIN PICS.

9

Wong Kar-Wai était depuis longtemps fasciné par Ip Man, grande figure des arts martiaux à Hong Kong où il fut notamment -et sur le tard- le maître d’un certain Bruce Lee. Le grand cinéaste avait vu un document où il s’était fait filmer chez lui, vieux et diminué, mais toujours capable d’enchaîner à merveille les figures du Wing Chun, un des styles majeurs du Kung-Fu. Emu par ces images, le réalisateur de Chungking Express, Fallen Angels et In The Mood For Love a entamé des recherches, non seulement sur Ip Man mais aussi sur d’autres maîtres importants. Sur le contexte historique, aussi, qui serait dans son film bien plus qu’un arrière-plan. Ayant confié le personnage central à Tony Leung Chiu Wai, déjà interprète de plusieurs de ses films dont In The Mood For Love et 2046, il ne lui restait « plus » qu’à entreprendre un de ces longs et exigeants tournages qui ont fait sa légende… Le résultat, tel que le magnifie un beau transfert au format Blu-ray, est exceptionnel, tant sur le plan du spectacle que sur celui du style, domaine dans lequel Wong Kar-Wai n’a aujourd’hui que peu d’équivalents dans le cinéma international.

Le film s’ouvre par une séquence extraordinaire d’affrontement sous une pluie battante. Un homme seul fait face à un groupe, une armée presque. Les éléments magnifient les gestes d’un Kung-Fu alliant précision et puissance, utilisant le sol boueux pour y oser des trajectoires glissantes, déclenchant sous l’eau qui tombe d’abondance des attaques successives et fatales. Une scène d’anthologie, pour démarrer un récit qui en alignera quelques autres, chaque combat bénéficiant d’une approche spécifique, inventive, différente et captivante. Des films d’arts martiaux, on en a vu beaucoup, et des bons. Mais jamais le Kung-Fu n’a été porté à pareil point d’incandescence, par la grâce d’un cinéaste brillantissime et d’interprètes aussi charismatiques que bien entraînés.

The Grandmaster exprime aussi à merveille la philosophie sous-tendant le Wing Chun, l’implication de ses pratiquants dans des événements marquants de l’Histoire chinoise. Il s’en dégage également une mélancolie poétique digne du génial Once Upon A Time In America de Sergio Leone, que Wong cite directement à travers la musique sublime d’Ennio Morricone. L’édition Blu-ray offre en suppléments un making of et un documentaire sur la genèse du film, lesquels ajoutent au bonheur de voir et revoir une des oeuvres les plus singulières et les plus magistrales de ces dernières années.

LOUIS DANVERS

Partner Content