Critique

Mad Men 5

© BETV
Myriam Leroy
Myriam Leroy Journaliste, chroniqueuse, écrivain

Cette scène restera à jamais gravée dans l’esprit des sériephiles comme un sommet d’érotisme: Jessica Paré (qui interprète Morgan, la nouvelle jeune épouse de Don Draper, joué par l’irrésistible John Hamm), en microrobe noire, qui prend le micro à la fête d’anniversaire qu’elle organise pour son mari, et commence à chanter tout en se trémoussant, sous l’oeil d’une assistance médusée, un hit yé-yé intitulé Zou Bisou Bisou.

UNE SÉRIE AMC CRÉÉE PAR MATTHEW WIENER. AVEC JOHN HAMM, ELISABETH MOSS, VINCENT KARTHEISER. ****

Ce samedi 8 septembre à 20h45 sur BE 1.

Une performance qui, dans le contexte de l’époque dépeinte, prend une tonalité tout à fait torride, déplacée même, dans une soirée où sont conviés les collègues de bureau de Don. Toute la cinquième saison de Mad Men se trouve cristallisée là, dans cette résistance de Megan à la bienséance. Le couple qu’elle forme avec Don sera le fil rouge de ce volet récemment diffusé aux Etats-Unis, ses hauts, et surtout ses bas, lorsque la jeune femme décidera de quitter l’agence de pub pour se lancer dans le théâtre, l’occasion pour Don de se questionner sur le sens de son activité. Ou pas. Encore une fois brillant, Mad Men étant certainement l’une des plus importantes séries de son époque.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content