Critique | Cinéma

Les Cadors, avec Jean-Paul Rouve : une comédie (trop) légère

2,0 / 5
Jean-Paul Rouve, Michel Blanc et Grégoire Ludig dans Les Cadors - ©️ Marie-Camille Orlando / Nolita Films
2,0 / 5

Titre - Les Cadors

Genre - Comédie

Réalisateur-trice - Julien Guetta

Casting - Grégoire Ludig, Jean-Paul Rouve, Marie Gillain

Sortie - En salle le 11 janvier 2023

Durée - 1 h 25

Antoine, marié, deux enfants, a une vie bien rangée, sauf peut-être une légère malhonnêteté, et surtout, un frère aîné encombrant. Quand ce dernier décide de soutenir son cadet empêtré dans une histoire de trafic, on se dit que forcément, ça va mal finir. Sauf que le ton se veut plutôt léger, d’autant que le grand méchant a la tête de Michel Blanc. Si Jean-Paul Rouve arrache quelques sourires en frère malotru, on peine à croire à la naïveté d’Antoine, interprété par Grégoire Ludig. Et on regrette en passant que le monde des dockers et le port de Cherbourg ne servent que de simple décor dans Les Cadors, plutôt que de personnage comme dans les comédies sociales anglaises.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content