L’art brut, eldorado alternatif

© clemens wild

Une fantastique exposition, suisse mais très belge, explore les rapports que l’art brut entretient avec la bande dessinée, indé en particulier. Qui trouve là “un réservoir quasi inépuisable de possibles”.

C’est un phénomène bien connu en physique et parfois en politique: les extrêmes se rejoignent. On le constate désormais aussi en bande dessinée, surtout pour les chanceux ou les Suisses qui sortiront, ébahis, de l’exposition Art brut et bande dessinée qui vient de s’ouvrir à Lausanne (les autres devront se contenter du formidable catalogue commenté édité par Atrabile): la bande dessinée alternative et volontiers intellectuelle, dans le sens où elle interroge en permanence les codes et grammaires narratives usuelles du 9e art, se rapproche en réalité beaucoup de cette bande dessinée réellement alternative puisque brute et produite par des artistes déficients mentaux, et donc presque par définition “non-intellectuelle”, qui se joue elle aussi de toutes les conventions!

© henry darger

Le Liégeois Erwin Dejasse, prof à l’ULB, chercheur au CNRS et spécialisé à la fois dans le domaine de la bande dessinée et de l’Art brut, est le commissaire de cette rétrospective réunissant les œuvres d’une trentaine de créateurs “différents” issus des quatre coins du monde, mais qui, tous, dans leur pratique souvent spontanée voire obsessionnelle, tiennent de la bande dessinée. “Il y a là un réservoir quasi inépuisable de possibles, de manières alternatives et inédites de repenser le mode d’expression, explique-t-il. Mais mon dessein n’est pas ici de célébrer l’avènement d’une hypothétique “bande dessinée brute” ni de trancher la question insoluble de l’appartenance ou non des œuvres sélectionnées au mode d’expression. Il s’agit plutôt d’interroger la manière dont elles assimilent et souvent réinventent une série de caractéristiques saillantes associées à la bande dessinée.” Et les résultats sont souvent stupéfiants.

L’expression des singularités

L’édition alternative ne s’y est d’ailleurs pas trompée: dès le début des années 90, Raw, le magazine créé par Art Spiegelman et son épouse Françoise Mouly, fut le premier, dès son deuxième numéro, à parler de l’Art brut dans le cadre de la bande dessinée (en l’occurrence, un article sur Henry Darger). Depuis, les collaborations entre bédéistes alternatifs et artistes déficients se sont multipliées, à l’image du collectif marseillais et punk Le Dernier Cri, qui publie la revue Hôpital Brut; de United Dead Artists, la maison d’édition du français Stéphane Blanquet qui accueille dans ses publications collectives “des créateurs autodidactes, marginaux, handicapés mentaux ou issus d’institutions psychiatriques”; ou encore du label belge Knock Outsider, né pour accueillir les créations à quatre mains réalisées entre auteurs de Frémok et résidents de La S -vaste projet qui a également donné corps à une exposition, Fictions Modestes et Réalités Augmentées, prolongée jusqu’en janvier au MIAM de Sète, en France.

© denis boudouard

L’intégration d’œuvres d’Art brut au sein du champ de la bande dessinée est un phénomène encore relativement diffus, conclut Erwin Dejasse, mais dont on peut imaginer qu’il va s’amplifier dans les prochaines années tant il me paraît en phase avec les aspirations de la bande dessinée alternative. Depuis l’article sur Henry Darger paru dans Raw jusqu’aux collaborations entre La S et Frémok, la dynamique à l’œuvre a permis de mettre en lumière des poétiques foncièrement singulières, des manières d’envisager la bande dessinée qui relèvent de la plus pure idiosyncrasie.Comme si chaque auteur de bande dessinée inventait sa propre bande dessinée avec ses propres règles, codes et choix, à l’image de la trentaine d’artistes qui réinventent le 9e art à chaque page de ce catalogue Art brut et bande dessinée, on l’aura compris, absolument incontournable.

Art brut et bande dessinée, jusqu’au 26/02 à la Collection de l’Art Brut, Lausanne (Suisse). www.artbrut.ch

Art brut et bande dessinée, d’Erwin Dejasse, éditions Atrabile, 160 pages.

9

Partner Content