Critique | Cinéma

Glass Onion: le crime était presque parfait

3,5 / 5
© NETFLIX
3,5 / 5

Titre - Glass Onion : une histoire à couteaux tirés

Genre - Comédie/Film policier

Réalisateur-trice - Rian Johnson

Casting - Daniel Craig, Edward Norton, Janelle Monae

Sortie - Netflix

Durée - 2h20

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

Rian Johnson donne une suite enlevée à Knives Out  (A couteaux tirés) avec Glass Onion, partie de Cluedo géant où Daniel Craig reprend du service sous les traits du détective Benoit Blanc.

Succès-surprise de 2019, Knives Out remettait le « murder mystery » à la Agatha Christie au goût du jour, pour en proposer une déclinaison aussi finaude que réjouissante. Trois ans après (et alors que la formule a fait des émules, comme le récent Coup de théâtre), Rian Johnson lui donne une suite inspirée, un Glass Onion où Daniel Craig reprend du service sous les traits du détective Benoit Blanc.

Cap cette fois sur une île grecque privatisée où Miles Bron (Edward Norton), nabab de la tech aussi narcissique qu’excentrique, a convié, en pleine pandémie du Covid, un petit groupe d’amis le temps d’un week-end de détente très exclusif dont le point d’orgue doit être une « murder party » pour laquelle il a mis en scène son propre meurtre. Un crime qu’auront à élucider ses invités au nombre de sept, des proches (politicienne en campagne, top model sur le déclin agitée du tweet, star de youtube au masculinisme outrancier, ex-associée…) dont il apparaîtra qu’ils auraient tous une bonne raison d’éliminer leur hôte, coterie à laquelle s’est donc joint Benoit Blanc dans le rôle de l’invité-suprise. Si celui-ci aura tôt fait d’éventer, dans une brillante démonstration de perspicacité gonflée d’autosatisfaction, le montage criminel imaginé par Bron (avec le concours de Gillian Flynn, concédera ce dernier), ce sera pour se trouver plongé au coeur d’une intrigue bien plus tortueuse qu’il ne l’avait imaginé…

Glass Onion: A Knives Out Mystery (2022). Daniel Craig as Detective Benoit Blanc. Cr. John Wilson/Netflix © 2022.

Son nom est Blanc, Benoit Blanc

Rian Johnson connaît ses classiques et Glass Onion ne fait nul mystère de ses inspirations, s’inscrivant au confluent des huis clos criminels d’Agatha Christie et d’une partie de Cluedo. Mais s’il en respecte les règles et les mécanismes, le réalisateur sait aussi les déjouer, ne semblant s’en servir que pour mieux rebondir et balader le spectateur dans les méandres d’une intrigue à tiroirs trouvant des accents résolument modernes, tant par l’ironie qui la sous-tend que par sa critique à peine voilée de la vacuité de prétendues élites (un sujet tendance, voir Triangle of Sadness par exemple, dont on aurait ici une sorte de pendant ludique). Il y met, du reste, ce qu’il faut d’esprit et de légèreté pour faire de ce « murder mystery » habile un exercice aussi savoureux que stylé, porté par une distribution de premier choix (Janelle Monae, Kate Hudson, Leslie Odom Jr.,…) relevée de caméos réjouissants (de Yo-Yo Ma à Serena Williams et autre Hugh Grant), à laquelle, cerise sur le gateau, Daniel Craig ajoute une pincée d’irrésistible décalage. Son nom est désormais Blanc, Benoit Blanc.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content