Faking Hitler

© UFAFICTION

Au début des années 80, dans la région de Hambourg, un faussaire non dénué de talent, Konrad Kujau (Moritz Bleibtreu), refourgue à de riches nostalgiques du Troisième Reich de fausses reliques et autres memorabilia ayant prétendument appartenu à Hitler. Au sein de la rédaction du magazine populaire Stern, le reporter vedette et peu scrupuleux Gerd Heidemann (Lars Eidinger) est à l’affût de scoops juteux, tandis que la rédaction accueille sa nouvelle recrue, Elisabeth Stölzl (Sinje Irslinger), par ailleurs activiste écolo et pacifiste, bien décidée à débusquer les anciens SS planqués dans les couloirs de la société civile. Tous trois se retrouveront mêlés à un scandale aussi phénoménal que pathétique et historiquement bien réel, qui verra les médias du monde occidental (Stern, The Sunday Times, Paris Match) publier de faux carnets intimes du Führer, produits par Kujau, achetés par Heidemann et confondus par l’enquête de Stölzl. La minisérie reconstitue à merveille et sans excès de moustache l’atmosphère d’une Allemagne alors scindée (RFA vs RDA) qui n’a pas encore fait son aggiornamento. Elle est bien aidée par un casting très appliqué à composer ses personnages, parfois un peu superficiellement brossés. Au-delà de sa dimension pieds nickelés, Faking Hitler montre avec une certaine sagacité combien il est difficile de sortir les cadavres du placard mémoriel.

Minisérie créée par Tommy Wosch et Tobi Baumann. Avec Lars Eidinger, Ulrich Tukur, Moritz Bleibtreu.

7

Partner Content